Le re­je­ton d’une belle li­gnée de vi­gne­rons

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Les ap­pel­la­tions Gros Plant et Mus­ca­det se su­per­posent. Plus proche de l’océan, la pre­mière couvre une vaste su­per­fi­cie (voir carte p. 73). Le vin blanc qui y est pro­duit est is­su du cé­page folle blanche, très pro­duc­tif et peu al­coo­li­sé. Son aci­di­té na­tu­rel­le­ment très im­por­tante s’at­té­nue grâce à des mé­thodes cultu­rales de qua­li­té et un élevage sur lies qui est ici éga­le­ment au­to­ri­sé. Amie des pro­duits de la mer les plus io­dés, la folle blanche est en forte diminution, et ne couvre plus que 500 ha contre 3 000 dans les an­nées 90. Quelques rares producteurs s’at­tachent en­core à la va­lo­ri­ser.

Be­noît Lan­dron, neveu de Jo Lan­dron, re­vient en Mus­ca­det en 2008, après avoir tra­vaillé en Corse et à Che­ver­ny. Il s’as­so­cie alors à ses pa­rents Ber­nard et Fran­çoise, qui culti­vaient dé­jà les vignes du châ­teau du Pon­ceau, et re­prend les 20 ha de vignes du châ­teau de Cler­mont. Il en­tame un am­bi­tieux tra­vail des sols et ob­tient la cer­ti­fi­ca­tion du do­maine à la bio­dy­na­mie en 2013. Nous avons été im­pres­sion­nés par la maî­trise et la jus­tesse de ses vins. Une dé­cou­verte prio­ri­taire pour ap­pré­hen­der le ca­rac­tère au­then­tique et ori­gi­nal des ter­roirs de schistes et de gneiss des ap­pel­la­tions Mus­ca­det Co­teaux de la Loire et Co­teaux d’An­ce­nis, trop mé­con­nues à notre goût.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.