Ils ont contrac­té le vi­rus Au­di

La Revue du Vin de France - - PLANÈTE VIN -

nle­vez-lui les 4 an­neaux de sa ca­landre et vous pour­riez la prendre pour un cou­pé ita­lien ! Su­perbe, cette Au­di 100 cou­pé S de 1972 (1 871 cm3, 112 ch, 183 km/h) mar­qua le re­nou­veau de la marque res­sus­ci­tée en 1965 par Volks­wa­gen. Et sur­tout par Fer­di­nand Piëch (pe­tit-fils de Fer­di­nand Porsche, éga­le­ment créa­teur de la Cox Volks­wa­gen) quand il en­tra chez Au­di en 1972 après avoir conçu

Eles Porsche vic­to­rieuses au Mans. « L’homme qui a de l’es­sence dans les veines » ré­vo­lu­tion­na la marque avec ses fa­meuses Au­di Quat­tro qui ra­flèrent vic­toire sur vic­toire en rallye. À l’époque, à Celles-sur-Ource dans l’Aube, le jeune Em­ma­nuel Tas­sin, fils d’un pro­duc­teur de cham­pagne, fut sub­ju­gué par ces voi­tures phé­no­mé­nales. « Cette pas­sion, je l’ai trans­mise à mon fils et lui ai dé­nic­hé ce cou­pé pour ses 20 ans. » Car chez les Tas­sin, le vi­rus au­to­mo­bile fait aus­si par­tie des gênes. Dans le ga­rage s’alignent Peu­geot 202, Re­nault Ca­ra­velle, Sim­ca P60… La conduite du vi­gnoble reste tou­te­fois pri­mor­diale, sur­tout de­puis la crise de 1929 qui vit la faillite du né­goce cham­pe­nois et in­ci­ta le grand-père à vi­ni­fier lui­même ses vins pour les vendre sous son propre nom. « Au­jourd’hui, une par­tie de nos vignes consti­tuée de très rares pi­nots blancs, âgés de 60 ans, confère une touche d’agrumes ori­gi­nale à notre cham­pagne. »

Pour les 20 ans de leur fils Co­ren­tin, Syl­vie et Em­ma­nuel Tas­sin lui ont of­fert ce ra­cé cou­pé S Au­di de 1972.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.