Me­def : Lau­rence Pa­ri­sot bat en re­traite mais ne re­nonce pas

La Tribune Hebdomadaire - - COULISSES -

Il y a dé­sor­mais trois can­di­dats dé­cla­rés à la suc­ces­sion de la pré­si­dente.

Le psy­cho­drame qui a agi­té lun­di le conseil exé­cu­tif du Me­def, à pro­pos de la pro­lon­ga­tion de deux ans du deuxième man­dat de Lau­rence Pa­ri­sot – pré­si­dente de­puis 2005 –, a fait un mort, Pa­trick Ber­nas­co­ni, pa­tron de la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des tra­vaux pu­blics. Le né­go­cia­teur en chef de la dé­lé­ga­tion pa­tro­nale sur l’em­ploi est « le din­don de la farce » de cette affaire, confie un an­cien haut di­ri­geant du Me­def, puis­qu’il es­pé­rait être le suc­ces­seur de Lau­rence Pa­ri­sot, qui lui avait pro­mis de lui cé­der sa place « le mo­ment ve­nu » .

« Tout ce­la rap­pelle l’épi­sode mal­heu­reux du deuxième man­dat de Fran­çois Ceyrac, en 1978, qui, à force de s’ac­cro­cher, a été ca­tas­tro­phique » , dé­nonce un vieil ob­ser­va­teur des luttes pa­tro­nales. La dis­cus­sion sur le chan­ge­ment des sta­tuts au conseil exé­cu­tif n’a du­ré qu’une de­mi-heure, le temps pour les grandes fé­dé­ra­tions de faire part de leur « grand éton­ne­ment » sur la forme commwe sur le fond. Fré­dé­ric­SaintGeours, pa­tron de la puis­sante fé­dé­ra­tion de la mé­tal­lur­gie (UIMM), a dé­men­ti avoir pas­sé une al­liance avec Lau- rence Pa­ri­sot. La fé­dé­ra­tion du bâ­ti­ment et les unions ter­ri­to­riales de Rhône-Alpes et de Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur ont fait bar­rage au main­tien de la pré­si­dente. L’opération a même ac­cé­lé­ré le ti­ming de la cam­pagne, puis­qu’il y a dé­sor­mais trois can­di­dats dé­cla­rés : Jean-Claude Vol­lot, l’ex-médiateur aux en­tre­prises, très re­mon­té, Her­vé Lam­bel­, le pré­sident du Cerf (re­pré­sen­tant les TPE), et Pierre Gat­taz – le fils d’Yvon Gat­taz, an­cien pré­sident du CNPF – qui di­rige la fé­dé­ra­tion des in­dus­tries mé­ca­niques. Un trio au­quel pour­raient

s’ajou­ter Pa­trick Ber­nas­co­ni et Geof­froy Roux de Bé­zieux, le pa­tron de Vir­gin Mo­bile qui a pré­si­dé Crois­sance Plus.

On at­tend dé­sor­mais la dé­ci­sion du co­mi­té sta­tu­taire du Me­def, qui doit ou non pro­po­ser cette ré­forme des sta­tuts. Si c’est non, l’élec­tion au­ra bien lieu en juillet. « En état de ré­flexion » , Lau­rence Pa­ri­sot compte dé­sor­mais ses sou­tiens. Tan­dis que cer­tains es­pèrent qu’une « belle sor­tie » lui se­ra trou­vée car, comme di­rait un cé­lèbre tweet, elle a été « cou­ra­geuse et n’a pas dé­mé­ri­té » …

[fran­çois guillot / AFP]

La pré­si­dente du Me­def compte ses sou­tiens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.