Qui a vrai­ment be­soin de la 4G illi­mi­tée ?

La Tribune Hebdomadaire - - EDITO - Pierre Ma­nière

Sur le pa­pier, im­pos­sible de faire mieux : mar­di 21 mars, Free a dé­ci­dé de pas­ser à l’illi­mi­té sur la 4G pour son for­fait mo­bile à 15,99 eu­ros par mois, ré­ser­vé aux abon­nés Free­box. L’offre com­prend les ap­pels, SMS et MMS illi­mi­tés en France mé­tro­po­li­taine. Pour les non-abon­nés Free­box, l’en­ve­loppe de da­ta passe de 50 à 100 gigas men­suels pour 19,99 eu­ros par mois. Un jo­li pied de nez à la concur­rence. Ces der­nières se­maines, Orange, SFR et Bouygues Te­le­com ont mul­ti­plié les offres aux grosses en­ve­loppes de da­ta. Free se fé­li­cite d’une « pre­mière mon­diale ». Faut-il, pour au­tant, y voir une ré­vo­lu­tion ? « Pas vrai­ment » , es­time Sté­phane Beya­zian, ana­lyste chez Ray­mond James. De fait, qui a au­jourd’hui be­soin d’au­tant de da­ta ? Ex­cep­té quelques geeks hy­per­con­nec­tés, pas grand monde. Lors de la pré­sen­ta­tion de ses ré­sul­tats 2016, au dé­but du mois, Free a sou­li­gné que ses abon­nés 4G consom­maient en moyenne 4,9 gigas par mois. « Que l’en­ve­loppe men­suelle de da­ta soit de 50 gigas, de 100 gigas, ou illi­mi­tée ne change donc pas grand-chose » , constate Sté­phane Beya­zian. Tou­te­fois, l’ana­lyste sou­ligne qu’avec cette offre, « on peut consi­dé­rer qu’on entre dans l’ère de l’illi­mi­té en France pour la 4G » . Ce qui si­gni­fie que « c’est pro­ba­ble­ment la fin de l’es­poir de mo­né­ti­ser cette tech­no­lo­gie » : Orange, SFR et Bouygues Te­le­com ne pour­ront bien­tôt plus fac­tu­rer à leurs clients des vo­lumes spé­ci­fiques de don­nées sur leurs ré­seaux mo­biles. D’ici peu, tous de­vront s’ali­gner… Et l’on s’in­ter­roge dé­jà sur la ren­ta­bi­li­té, et donc le ca­len­drier des fu­turs in­ves­tis­se­ments dans la 5G.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.