JEAN-CLAUDE GAUDIN

« EN­SEMBLE, NOUS SERONS PLUS FORTS »

La Tribune Hebdomadaire - - LA UNE -

LA TRI­BUNE – Un an et de­mi après sa nais­sance, où en est la Métropole ? JEAN-CLAUDE GAUDIN – La Métropole Aix-Mar­seille-Pro­vence est sur les rails. Elle avance sur les dos­siers fon­da­men­taux et a dé­jà fait vo­ter deux do­cu­ments struc­tu­rants pour son ter­ri­toire, qui ont fait consen­sus par­mi tous les élus : l’agen­da de la mo­bi­li­té et l’agen­da du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. Parce que nous sommes une métropole unique, la plus vaste de France, avec plu­sieurs grands pôles ur­bains, riche de nom­breux es­paces na­tu­rels, nous avons dû al­ler vite pour ré­soudre ces deux dé­fis es­sen­tiels : com­ment mieux re­lier les zones ré­si­den­tielles et les bas­sins d’em­ploi ? ; com­ment être at­trac­tif pour faire ve­nir les en­tre­prises et les in­ves­tis­seurs ? Notre ob­jec­tif est à la fois d’être am­bi­tieux pour être un ter­ri­toire éco­no­mique in­con­tour­nable à l’échelle in­ter­na­tio­nale, et no­tam­ment mé­di­ter­ra­néenne, mais éga­le­ment de ré­pondre aux be­soins des ha­bi­tants pour amé­lio­rer leur quo­ti­dien, sans ré­pé­ter les sou­bre­sauts de l’his­toire qui nous ont fait prendre beau­coup de re­tard. Nous sommes en train de le rat­tra­per et nous de­vons prendre de l’avance ! Dans un rap­port pa­ru en 2015, l’éco­no­miste Chris­tian Saint-Étienne es­time que l’ave­nir du ter­ri­toire est lié à un pro­jet col­lec­tif et par­ta­gé. Le « re­gard dans le même sens » est-il in­dis­pen­sable ? Bien sûr ! Ce ter­ri­toire a souf­fert pen­dant long­temps d’in­té­rêts di­ver­gents qui ont frei­né son dé­ve­lop­pe­ment. Pen­sez donc que, par rap­port à d’autres ag­glo­mé­ra­tions fran­çaises qui ont pu se dé­ve­lop­per de­puis cin­quante ans, Mar­seille a dû at­tendre la loi Che­vè­ne­ment de 1999 pour créer sa com­mu­nau­té ur­baine, dans un pé­ri­mètre mal­gré tout res­treint, puis 2016 pour voir naître une métropole qui nous per­mette de concur­ren­cer les zones les plus dy­na­miques du reste du monde. Au­jourd’hui, c’est un jeu col­lec­tif qui se construit, le seul qui pour­ra nous au­to­ri­ser à réus­sir ce pa­ri. Sur le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, par exemple, nous avons pu fé­dé­rer l’en­semble des ac­teurs (CCIMP [Chambre de com­merce et d’in­dus­trie Mar­seille-Pro­vence, ndlr], Aix-Mar­seille-Uni­ver­si­té, le Grand port ma­ri­time de Mar­seille-Fos, Pro­vence Pro­mo­tion…) au­tour d’une même vi­sion. C’est in­édit, et c’est in­dis­pen­sable pour par­ler d’une même voix quand vous es­sayez de faire ve­nir des in­ves­tis­seurs de Chine ou d’Amé­rique du Nord. De la même ma­nière, notre tra­vail conjoint avec la Ré­gion Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur, avec qui nous par­ta­geons la com­pé­tence éco­no­mique, et le dé­par­te­ment des Bouches-du-Rhône, est un gage de sé­rieux pour nos in­ter­lo­cu­teurs. Quelle est la bonne re­cette pour dé­ve­lop­per la Métropole ? Il n’y a ja­mais de re­cette mi­racle vers le suc­cès, mais je suis convain­cu que le dia­logue et le consen­sus sont in­dis­pen­sables pour ob­te­nir des ré­sul­tats. Je suis en per­ma­nence à l’écoute des 92 maires de la Métropole pour que nous puis­sions trou­ver en­semble les meilleurs équi­libres entre pro­jets struc­tu­rants au bé­né­fice de tous et in­ves­tis­se­ments lo­caux pour ai­der les com­munes. Nous de­vons équi­li­brer en per­ma­nence cette vi­sion glo­bale et la di­men­sion lo­cale, et tra­vailler en sy­ner­gie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.