CA­PI­TAL-RISQUE

LES FONDS FRAN­ÇAIS EN TÊTE EN EU­ROPE

La Tribune Hebdomadaire - - LA UNE - DEL­PHINE CUNY @Del­phi­neCu­ny

La France réus­sit clai­re­ment une per­cée dans l’uni­vers très an­glo­saxon du ven­ture ca­pi­tal (VC), le fi­nan­ce­ment des star­tups : les so­cié­tés de ca­pi­tal-risque fran­çaises ont le­vé cette an­née da­van­tage de fonds que les VC bri­tan­niques, soit 2,7 mil­liards d’eu­ros (à fin août), contre 2,3 mil­liards d’eu­ros outre-Manche et 1,1 mil­liard d’eu­ros en Al­le­magne, se­lon les don­nées du ca­bi­net spé­cia­li­sé Deal­room. « Tra­di­tion­nel­le­ment, le Royaume-Uni, Londres, était le pôle nu­mé­ro 1 du ca­pi­tal­risque en Eu­rope. En 2016, les le­vées des fonds VC d’Eu­rope conti­nen­tale ont bon­di, en par­ti­cu­lier en France, en Suède et aux Pays-Bas. Et en 2017, pour la pre­mière fois, la France prend la tête », re­lève Deal­room dans son bi­lan. La plus grosse le­vée (765 mil­lions de dol­lars) re­vient certes à un fonds de Londres, Ato­mi­co, créé par le Sué­dois Nik­las Zenns­tröm, co­fon­da­teur de Skype. Ce mon­tant re­cord des VC fran­çais est ré­vé­la­teur de la mon­tée en puis­sance de plu­sieurs ac­teurs de la place, en par­ti­cu­lier Par­tech Ven­tures, qui vient de bou­cler un nou­veau fonds de 400 mil­lions d’eu­ros, trois fois plus im­por­tant que le pré­cé­dent, et de le­ver en tout près d’un mil­liard d’eu­ros en dix-huit mois. Par­mi les autres le­vées im­por­tantes, se dis­tingue le pre­mier c l osi ng en juin de Ca­thay In­no­va­tion, is­su du fonds fran­co­chi­nois Ca­thay Ca­pi­tal, pour 287 mil­lions d’eu­ros, avec le sou­tien d’ins­ti­tu­tion­nels tels que Bpi­france ou la Banque de dé­ve­lop­pe­ment de Chine et ce­lui de grandes en­tre­prises telles que Car­dif (BNP), ADP, Seb, Mi­che­lin, To­tal et Va­leo. Autre le­vée ma­jeure, celle d’Al­ven Ca­pi­tal, qui a bou­clé dé­but jan­vier son cin­quième fonds de 250 mil­lions d’eu­ros. En 17 ans, ce pion­nier, qui a in­ves­ti dans plus de 100 en­tre­prises, no­tam­ment dans Da­tai­ku, Dri­vy, Frich­ti, Len­gow et Qon­to, res­sort comme la so­cié­té de ca­pi­tal-risque la plus ac­tive en France sur la pé­riode 2021-2017, en nombre de star­tups fi­nan­cées, se­lon le ca­bi­net spé­cia­li­sé CB In­sights qui a car­to­gra­phié les VC dans chaque pays d’Eu­rope.

FI­NAN­CE­MENT LO­CAL POUR LES STAR­TUPS HEXA­GO­NALES

Au to­tal, de­puis 2015, les ac­teurs fran­çais du ca­pi­tal-risque ont ras­sem­blé 5,4 mil­liards d’eu­ros, un mon­tant qui s’ap­proche des sommes in­ves­ties dans les star­tups fran­çaises sur la pé­riode (6 mil­liards d’eu­ros). Ce qui per­met de pen­ser que les jeunes en­tre­prises de la French Tech n’ont plus for­cé­ment be­soin d’al­ler cher­cher des fi­nan­ce­ments au­près de VC étran­gers, amé­ri­cains ou bri­tan­niques le plus sou­vent, pour bou­cler leur tour de table. De même, les fonds le­vés par des VC eu­ro­péens (8,4 mil­liards d’eu­ros à fin août) de­vraient at­teindre 12 mil­liards d’eu­ros d’ici la fin de l’an­née, plus du triple par rap­port à 2014, et se rap­pro­cher des mon­tants in­ves­tis en Eu­rope par l’en­semble des ven­ture ca­pi­ta­lists de tous ho­ri­zons. Au-de­là d’un pro­bable ef­fet Brexit in­ci­tant les in­ves­tis­seurs à pri­vi­lé­gier des fonds conti­nen­taux, ces chiffres montrent que le ca­pi­tal-risque eu­ro­péen est en train de pas­ser la vi­tesse su­pé­rieure, ac­com­pa­gnant l’es­sor de l’éco­sys­tème de star­tups du con­tinent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.