La star­tup QuantCube se veut un lea­der du « big da­ta » en fi­nance As­su­rance connec­tée do­pée à l’IA

La Tribune Hebdomadaire - - ÉDITO -

La jeune pousse pa­ri­sienne, qui a conçu des al­go­rithmes de pré­vi­sions ma­croé­co­no­miques et fi­nan­cières, lève 5 mil­lions de dol­lars au­près de Moo­dy’s et Five Ca­pi­tal. Elle veut de­ve­nir « un lea­der mon­dial de l’ana­lyse du “big da­ta” à des­ti­na­tion du sec­teur fi­nan­cier ».

De la stra­té­gie quan­ti­ta­tive ap­pli­quée aux dé­ri­vés d’ac­tions aux pré­dic­tions de la crois­sance éco­no­mique de la Chine, du cours du pétrole ou de l’ac­ti­vi­té tou­ris­tique en France : c’est en ré­su­mé le par­cours de Thanh-Long Huynh, le co­fon­da­teur et di­rec­teur gé­né­ral de QuantCube. Ce mul­ti­di­plô­mé, en sta­tis­tiques de l’En­sae, en maths fi­nan­cières de l’Uni­ver­si­té de Chi­ca­go, en ana­lyse fi­nan­cière (CFA) et en ges­tion de patrimoine (ESCP), a dé­mar­ré sa car­rière en 1998 comme tra­der quan­ti­ta­tif à la So­cié­té Gé­né­rale à New York et co­fon­dé en 2013 QuantCube avec l’idée d’ex­ploi­ter les don­nées « al­ter­na­tives », ré­seaux so­ciaux, images sa­tel­lites, etc., pour l’in­ves­tis­se­ment. La star­tup pa­ri­sienne, qui em­ploie une ving­taine de da­ta scien­tists, a mis au point des al­go­rithmes pré­dic­tifs lui per­met­tant de pro­duire des pré­vi­sions ma­croé­co­no­miques qui intéressent de nom­breux ac­teurs, y com­pris des banques cen­trales. La jeune pousse an­nonce son pre­mier tour de table ins­ti­tu­tion­nel: une le­vée de fonds de 5 mil­lions de dol­lars au­près de l’agence de no­ta­tion de cré­dit Moo­dy’s et du fonds d’in­ves­tis­se­ment Five Ca­pi­tal, co­gé­ré par la Caisse des dé­pôts et le fonds sou­ve­rain saou­dien King­dom Hol­ding. « Nos clients sont des gé­rants d’ac­tifs, des banques cen­trales, des banques d’in­ves­tis­se­ment. Nos pré­vi­sions ma­croé­co­no­miques in­té- res­sent aus­si les grands cor­po­rates, pour leurs bu­si­ness plans et leur ges­tion des risques », nous ex­plique Thanh-Long Huynh. « Pour la Banque de France, nous avons éta­bli des pré­vi­sions en temps réel sur le sec­teur hô­te­lier en France, à par­tir de don­nées de pla­te­formes nu­mé­riques, avec trois mois d’avance sur les chiffres of­fi­ciels de l’In­see. La cor­ré­la­tion était com­prise entre 85 % et 95 % se­lon les ré­gions », se fé­li­cite-t-il.

UNE VING­TAINE DE RECRUTEMENTS

La le­vée de fonds doit fi­nan­cer son im­plan­ta­tion à l’in­ter­na­tio­nal, avec l’ou­ver­ture d’un bu­reau à New York et au Moyen-Orient cette an­née, en Asie en dé­but d’an­née pro­chaine. La star­tup de 26 per­sonnes, hé­ber­gée au centre d’in­no­va­tion pa­ri­sien Wai de BNP Pa­ri­bas, pré­voit de re­cru­ter une ving­taine de per­sonnes dans les douze mois. Elle de­vra no­tam­ment se do­ter de com­mer­ciaux pour ac­com­pa­gner sa « crois­sance ex­po­nen­tielle ». Le pro­duit phare de QuantCube est sa pla­te­forme de pré­vi­sions en temps réel « Glo­bal Ma­cro Smart Da­ta », com­mer­cia­li­sée sous la forme d’une li­cence an­nuelle, « comme Reu­ters ou Bloom­berg », moyen­nant 50000 à 100000 eu­ros par an. Les équipes mul­ti­lingues de la star­tup (fran­çais, an­glais, arabe, russe, chinois) font de l’ana­lyse d’images et de textes. L’in­tel­li­ gence ar­ti­fi­cielle leur per­met de trai­ter et agré­ger un grand nombre de don­nées pour af­fi­ner les pré­vi­sions. « L’IA est un ou­til pour nous, au ser­vice d’une vi­sion éco­no­mique et fon­da­men­tale, in­siste Thanh-Long Huynh. Dans les ports, nous sui­vons les na­vires avec les don­nées sa­tel­lites : les flux ma­ri­times de trans­port de ma­tières pre­mières, d’éner­gie ou agri­coles nous donnent une très bonne idée des im­por­ta­tions et des ex­por­ta­tions. Pour le pétrole, nous croi­sons dif­fé­rentes sources, les ré­seaux so­ciaux en arabe, les tra­ckers de tan­kers, les photos de puits de pétrole, les offres d’em­plois dans le sec­teur de l’éner­gie, etc. » La star­tup va aus­si faire l’ac­qui­si­tion de ses propres drones pour ob­te­nir des images plus pré­cises, afin de suivre en temps réel le dé­ve­lop­pe­ment de la culture du maïs par exemple. « Notre vi­sion est de de­ve­nir une agence de ren­sei­gne­ment éco­no­mique au ni­veau mon­dial », ré­sume le co­fon­da­teur de QuantCube. Son am­bi­tion est de s’ins­tal­ler comme « un lea­der mon­dial de l’ana­lyse du big da­ta à des­ti­na­tion du sec­teur fi­nan­cier. » QuantCube four­nit aus­si un ou­til pre­nant le pouls des mar­chés, le « Fi­nan­cial Smart Da­ta » avec son « in­dice de sen­ti­ment » des in­ves­tis­seurs, ven­du en ex­clu­si­vi­té à un seul client sur l’ac­tion d’une so­cié­té co­tée pré­cise. Son IA sert aus­si à l’ana­lyse sys­té­ma­tique des bi­lans fi­nan­ciers des en­tre­prises, ce qui in­té­resse l’agence Moo­dy’s, qui qua­li­fie de « stra­té­gique » cet in­ves­tis­se­ment mi­no­ri­taire dans QuantCube. « Les ca­pa­ci­tés de QuantCube cadrent bien avec l’ob­jec­tif de Moo­dy’s vi­sant à amé­lio­rer conti­nuel­le­ment la qua­li­té et l’exac­ti­tude des in­for­ma­tions qui ren­seignent nos études et ana­lyses de cré­dit », fait va­loir Rob Fau­ber, le pré­sident de Moo­dy’s In­ves­tor Ser­vice. Un contrat com­mer­cial va être fi­na­li­sé avec ce nou­vel ac­tion­naire. « C’est très im­por­tant d’avoir un ac­teur comme Moo­dy’s au ca­pi­tal. Avoir une banque comme ac­tion­naire nous au­rait pri­vés de nom­breux clients », confie le pa­tron de QuantCube.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.