L'équi­pe­men­tier chi­nois ZTE pri­vé de com­po­sants amé­ri­cains

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - SOMMAIRE - LATRIBUNE.FR

Après la dé­cou­verte de nou­velles fraudes au cours de l'en­quête sur la vio­la­tion de l'em­bar­go contre l'Iran et la Co­rée du Nord par le groupe ZTE, les au­to­ri­tés amé­ri­caines ont dé­ci­dé, lun­di, de mettre fin aux ex­por­ta­tions de com­po­sants amé­ri­cains des­ti­nés à l'équi­pe­men­tier chi­nois.

Après la dé­cou­verte de nou­velles fraudes au cours de l'en­quête sur la vio­la­tion de l'em­bar­go contre l'Iran et la Co­rée du Nord par le groupe ZTE, les au­to­ri­tés amé­ri­caines ont dé­ci­dé, lun­di, de mettre fin aux ex­por­ta­tions de com­po­sants amé­ri­cains des­ti­nés à l'équi­pe­men­tier chi­nois.

Les temps sont dé­ci­dé­ment durs pour les équi­pe­men­tiers chi­nois aux Etats-Unis. Les au­to­ri­tés amé­ri­caines ont dé­ci­dé lun­di de mettre fin aux ex­por­ta­tions de com­po­sants amé­ri­cains des­ti­nés au groupe chi­nois ZTE, en rai­son de dé­cla­ra­tions frau­du­leuses au cours de l'en­quête sur la vio­la­tion de l'em­bar­go contre l'Iran et la Co­rée du Nord.

DÉ­COU­VERTE DE NOU­VELLES FRAUDES DE LA PART DE ZTE

Les Etats-Unis avaient dé­jà in­fli­gé en mars 2017 une amende de 1,2 mil­liard de dol­lars au géant chi­nois des té­lé­com­mu­ni­ca­tions ZTE pour avoir vio­lé l'em­bar­go contre ces deux pays. Dans cette af­faire, ZTE avait plai­dé cou­pable en 2016 d'avoir ac­quis des équi­pe­ments aux Etats-Unis et de les avoir ré­ex­por­tés vers l'Iran et la Co­rée du Nord en dé­pit des sanc­tions frap­pant ces deux pays pour leurs pro­grammes mi­li­taires et leurs vio­la­tions des droits de l'homme.

Mais les en­quê­teurs du dé­par­te­ment du Com­merce ont dé­cou­vert que l'en­tre­prise chi­noise avait fait de nou­velles fausses dé­cla­ra­tions re­la­tives aux me­sures cen­sées avoir été prises contre des di­ri­geants de l'en­tre­prise.

"ZTE a fait de fausses dé­cla­ra­tions au gou­ver­ne­ment amé­ri­cain quand elle a été prise en faute ini­tia­le­ment et (...) a fait de fausses dé­cla­ra­tions dans la pé­riode de sur­sis qui lui avait été ac­cor­dée et a fait de fausses dé­cla­ra­tions pen­dant la pé­riode de pro­ba­tion", a dé­plo­ré le se­cré­taire au Com­merce Wil­bur Ross dans un com­mu­ni­qué.

Le mi­nis­tère a pré­ci­sé que ces fausses dé­cla­ra­tions ont cou­vert no­tam­ment le fait que des bo­nus avaient été payés aux em­ployés ayant par­ti­ci­pé au com­merce "illé­gal".

"COM­POR­TE­MENT VO­LON­TAI­RE­MENT NUI­SIBLE"

"ZTE a trom­pé le dé­par­te­ment du Com­merce. Au lieu de don­ner des aver­tis­se­ments à ses équipes, ZTE les a ré­com­pen­sées. Ce com­por­te­ment vo­lon­tai­re­ment nui­sible ne sau­rait être igno­ré",a ajou­té Wil­bur Ross. La sus­pen­sion des ex­por­ta­tions si­gni­fie que ZTE ne peut plus re­ce­voir de com­po­sants pour les in­té­grer à ses pro­duits. L'an pas­sé, les au­to­ri­tés amé­ri­caines avaient af­fir­mé que le géant chi­nois avait réa­li­sé des tran­sac­tions to­ta­li­sant plu­sieurs "cen­taines de mil­lions de dol­lars" entre 2010 et dé­but 2016, en étant par­fai­te­ment conscient de leur ca­rac­tère illi­cite et en ten­tant même de les dis­si­mu­ler. Les équi­pe­ments ci­blés in­cluaient des rou­teurs, des mi­cro­pro­ces­seurs et des ser­veurs qui peuvent être uti­li­sés pour cryp­ter des don­nées. Des puces et té­lé­phones cel­lu­laires avaient éga­le­ment été illi­ci­te­ment ache­mi­nés vers ces deux pays.

Ces me­sures contre ZTE in­ter­viennent alors qu'un autre équi­pe­men­tier chi­nois, Hua­wei, ne cesse d'es­suyer des re­vers pour vendre ses pro­duits aux Etats-Unis. Au dé­but de l'an­née, le géant chi­nois des té­lé­coms a échoué à s'al­lier avec AT&T, le nu­mé­ro deux amé­ri­cain du mo­bile, pour dis­tri­buer ses smart­phones. Un échec qui a pro­vo­qué l'ire de Pé­kin, qui es­time que le groupe est vic­time de me­sures pro­tec­tion­nistes. Alors que du cô­té des Etats-Unis, la sphère po­li­tique af­firme of­fi­ciel­le­ment qu'elle craint que Hua­wei n'uti­lise ses pro­duits à des fins d'es­pion­nage.

Lire aus­si : Hua­wei vic­time du pro­tec­tion­nisme amé­ri­cain ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.