Ero­sion cô­tière : la BM dé­bloque 210 mil­lions de dol­lars pour six pays ouest-afri­cains

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - SOMMAIRE - LA TRI­BUNE AFRIQUE

Le Bé­nin, la Côte d'Ivoire, la Mau­ri­ta­nie, Sao To­mé-et-Prin­cipe, le Sé­né­gal et le To­go bé­né­fi­cie­ront bien­tôt d'un ap­pui de 210 mil­lions de dol­lars de la Banque mon­diale pour lut­ter contre l'éro­sion cô­tière. Cette en­ve­loppe ser­vi­ra au fi­nan­ce­ment d'un pro­jet ré­gio­nal des­ti­né au ren­for­ce­ment de la ré­si­lience des po­pu­la­tions ex­po­sées au fléau.

Les États cô­tiers d'Afrique de l'Ouest sont im­pac­tés de plein fouet par l'éro­sion cô­tière. Celle-ci me­nace dan­ge­reu­se­ment les po­pu­la­tions de cette zone du conti­nent. Pour lut­ter contre ce phé­no­mène, la Banque mon­diale vient d'an­non­cer qu'elle met­tra un fi­nan­ce­ment de 210 mil­lions de dol­lars à la dis­po­si­tion de six pays de la côte ouest-afri­caine, no­tam­ment le Bé­nin, la Côte d'Ivoire, la Mau­ri­ta­nie, Sao To­mé-et-Prin­cipe, le Sé­né­gal et le To­go. Se­lon la Banque mon­diale ce fonds per­met­tra à ces pays qui se par­tagent le même lit­to­ral de lut­ter contre l'éro­sion cô­tière en éri­geant des ou­vrages de pro­tec­tion tel que des digues et des dunes mais aus­si en res­tau­rant les zones hu­mides et des man­groves de la zone.

« Le Pro­jet d'in­ves­tis­se­ment dans la ré­si­lience est me­né dans le cadre du Pro­gramme de ges­tion du lit­to­ral ouest-afri­cain (WACA) et pi­lo­té par les pays qui en bé­né­fi­cient. Il a pour ob­jec­tif de pro­mou­voir di­verses me­sures de lutte contre l'éro­sion cô­tière : fixa­tion des dunes, res­tau­ra­tion de zones hu­mides et de man­groves, re­char­ge­ment des plages et construc­tion d'ou­vrages de pro­tec­tion et de digues », a an­non­cé l'ins­ti­tu­tion. « Ce pro­jet contri­bue­ra à ré­duire les inon­da­tions en res­tau­rant les la­gunes et les sys­tèmes de drai­nage et en amé­lio­rant la ges­tion des bas­sins ver­sants », a-t-elle ajou­té.

La Banque es­time que ces ac­tions pour­ront per­mettre de ren­for­cer la ré­si­lience vis-à-vis de l'éro­sion cô­tière, des po­pu­la­tions de ces zones, les­quelles représentent 42 % du PIB de l'Afrique de l'Ouest et ac­cueillent près d'un tiers de la po­pu­la­tion. « Le Pro­jet d'in­ves­tis­se­ment dans la ré­si­lien­ceWACA est une ré­ponse col­lec­tive au be­soin urgent de lut­ter contre la dé­gra­da­tion du lit­to­ral se­lon une ap­proche ré­gio­nale et in­té­grée. Cette opé­ra­tion va per­mettre de ren­for­cer la ré­si­lience des po­pu­la­tions ouest-afri­caines et trans­for­mer leurs moyens de sub­sis­tance », a ex­pli­qué Ma­kh­tar Diop, vice-pré­sident de la Banque mon­diale pour la ré­gion Afrique.

COFINANCEMENT

Plu­sieurs ins­ti­tu­tions vont de­voir sor­tir le ché­quier pour bou­cler ce fi­nan­ce­ment ac­cor­dé par la Banque mon­diale. L'en­ve­loppe est ac­tuel­le­ment com­po­sée d'un cré­dit de 120 mil­lions de dol­lars et d'un don de 70 mil­lions de dol­lars de l'As­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale de dé­ve­lop­pe­ment (IDA), d'un fi­nan­ce­ment de 20,23 mil­lions de dol­lars du Fonds pour l'en­vi­ron­ne­ment mon­dial (FEM) aux­quels de­vraient s'ajou­ter une en­ve­loppe de 13,1 mil­lions d'eu­ros du Fonds nor­dique de dé­ve­lop­pe­ment (NDF) et un chèque de 1,3 mil­lions d'eu­ros du Fonds fran­çais pour l'en­vi­ron­ne­ment mon­dial. De quoi es­pé­rer four­nir des so­lu­tions de lutte contre l'éro­sion cô­tière axées sur l'amé­na­ge­ment du ter­ri­toire et sur le dé­ve­lop­pe­ment d'in­fra­struc­tures lé­gères et na­tu­relles. L'ins­ti­tu­tion de Bret­ton Woods a ex­pli­qué que d'autres bailleurs son en­core at­ten­dus afin de bou­cler l'en­ve­loppe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.