Convi­vial in­ves­tit mas­si­ve­ment pour va­lo­ri­ser les viandes ré­gio­nales

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - SOMMAIRE - SO­NIA REYNE

Spé­cia­li­sée dans la viande sur­ge­lée, Convi­vial a in­ves­ti mas­si­ve­ment dans ses ou­tils de pro­duc­tion afin de va­lo­ri­ser la fi­lière des viandes ré­gio­nales. L'en­tre­prise de l'Al­lier pour­suit ain­si son dé­ve­lop­pe­ment sur tout le ter­ri­toire.

Pour consul­ter cet ar­ticle en ac­cès libre, sous­cri­vez à notre offre d'es­sai gra­tuite et sans en­ga­ge­ment.

Ins­tal­lée à Gan­nat (Al­lier) pour la dé­coupe de car­casse de­puis 1989 et à Creu­zier-le-Vieux de­puis 1997 pour le condi­tion­ne­ment et la sur­gé­la­tion, Convi­vial, spé­cia­li­sée dans la fa­bri­ca­tion de viandes sur­ge­lés sou­hai­tait re­grou­per les deux ac­ti­vi­tés sur un même site, ce­lui de Creu­zier-le-Vieux. C'est dé­sor­mais chose faite.

Cette opé­ra­tion s'ins­crit dans le cadre d'un in­ves­tis­se­ment 2017-2018 d'en­vi­ron 4 mil­lions d'eu­ros ap­por­tés, dans le dé­tail, par 550 000 eu­ros de BPI am­bi­tion, 400 000 eu­ros du Fea­der et de sub­ven­tion de la Ré­gion et une avance rem­bour­sable de 500 000 eu­ros d'aide à la ré­in­dus­tria­li­sa­tion.

A ce­la s'ajoute 200 000 eu­ros du conseil dé­par­te­men­tal de l'Al­lier oc­troyés dans le cadre de l'aide à l'im­mo­bi­lier d'en­tre­prise ; Vi­chy com­mu­nau­té a co-fi­nan­cé à hau­teur de 30 000 eu­ros.

"Les in­ves­tis­se­ments sont im­por­tants. Sans les aides pu­bliques tout ce­ci n'exis­te­rait pas", re­con­naît Jean Meu­nier, fon­da­teur de Convi­vial.

IN­NO­VA­TIONS EN GES­TA­TION

Convi­vial SA créée en 1989 dé­coupe, condi­tionne et com­mer­cia­lise des viandes ré­gio­nales : cha­ro­laise, sa­lers et bio, à des­ti­na­tion de la dis­tri­bu­tion spé­cia­li­sée en sur­ge­lé, des res­tau­ra­tions com­mer­ciales et col­lec­tives et de la grande dis­tri­bu­tion.

De­puis sa créa­tion, l'en­tre­prise pos­sède et ex­ploite un sa­voir-faire par­ti­cu­lier : la dé­coupe en feuilles ul­tra­fines, avec la­quelle elle pro­duit et dis­tri­bue des pro­duits spé­ci­fiques.

De­puis 2007, elle a aus­si dé­ve­lop­pé une tech­no­lo­gie propre à la cuis­son des viandes ha­chées et connaît sur ce seg­ment un dé­ve­lop­pe­ment en­cou­ra­geant de ses ventes.

"Le dé­pla­ce­ment per­met d'amé­lio­rer le cir­cuit ma­tière, mais éga­le­ment l'er­go­no­mie du désos­sage et de la dé­coupe avec l'im­plan­ta­tion d'une chaîne de tra­vail sus­pen­due vrai­ment nou­velle. D'autres amé­lio­ra­tions et in­no­va­tions se­ront éga­le­ment réa­li­sées sur les lignes bif­tecks ha­chés cuits et viandes ef­feuillées. D'autres in­no­va­tions sont en ges­ta­tion", pour­suit Jean Meu­nier

En 2017, elle a réa­li­sé un chiffre d'af­faires de 18,5 mil­lions d'eu­ros avec 58 sa­la­riés en CDI.

FI­LIÈRES LO­CALES

Plu­sieurs tranches d'in­ves­tis­se­ment ont été réa­li­sées, prin­ci­pa­le­ment entre 2010/2012 où 9 mil­lions d'eu­ros ont été in­jec­tés pour créer une nou­velle chaîne de viande ef­feuillées. "Juste avant le scan­dale de fraude à la viande de che­val de 2013" se sou­viennent les ac­teurs éco­no­miques du ter­ri­toire, "qui ont été à nos cô­tés pen­dant toute cette pé­riode", ap­pré­cie Jean Meu­nier. "De­puis 2001 le sys­tème qua­li­té fonc­tionne en HACCP et l'ERP en ges­tion de ma­tière a été to­ta­le­ment mo­di­fié en 2011. L'IFS est ef­fec­tif de­puis 2017".

Sur le seg­ment des viandes ef­feuillées, dans la me­sure ou Convi­vial est pro­prié­taire de ses bre­vets, l'en­tre­prise n'a pas de concur­rent di­rect, bien que le groupe Bi­gard uti­lise de­puis trois ans un sa­voir-faire as­sez proche.

L'en­tre­prise trans­forme et va­lo­rise des pro­duits is­sus du ter­roir Cha­ro­lais, dont l'Al­lier et le Puy-deDôme, la Saône-et-Loire et la Nièvre. Ses viandes ha­chées sont is­sues des fi­lières cha­ro­lais et bio. Les viandes bio représentent d'ailleurs un seg­ment de 23 %.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.