HAUSSE DE LA TAXE D'HA­BI­TA­TION : DAR­MA­NIN RE­JETTE LA FAUTE SUR LES MAIRES

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - FRANCE -

Chez nos confrères du Fi­ga­ro, le mi­nistre de l'Ac­tion et des Comptes pu­blics, Gé­rald Dar­ma­nin, a ren­voyé la res­pon­sa­bi­li­té aux maires de la hausse consta­tée par cer­tains contri­buables de la taxe d'ha­bi­ta­tion. D'après le mi­nistre, quelque 55 com­munes de plus de 10.000 ha­bi­tants ont vo­té des aug­men­ta­tions de cet im­pôt lo­cal.

Pour ré­pondre à la po­lé­mique qui enfle sur la toile sur la hausse consta­tée par cer­tains contri­buables de leur taxe d'ha­bi­ta­tion, Gé­rald Dar­ma­nin sort les chiffres. Chez nos confrères du Fi­ga­ro, le mi­nistre de l'Ac­tion et des Comptes pu­blics a in­di­qué ce ven­dre­di que 55 com­munes de

10.000 ha­bi­tants ont vo­té des aug­men­ta­tions de taxe d'ha­bi­ta­tion, ren­voyant ain­si sur les maires la res­pon­sa­bi­li­té de ces hausses. Ce se­rait no­tam­ment le cas de la ville de Chan­tilly, de Ram­bouillet et de Sceaux.

LE DÉ­GRÈ­VE­MENT DE 30% PREND COMPTE DES TAUX VO­TÉS PAR LES COL­LEC­TI­VI­TÉS EN 2017

Le gou­ver­ne­ment nous pren­drait-il pour des pi­geons ? Les contri­buables sont, en ef­fet, en droit de se le de­man­der. Cer­tains ont eu la sur­prise, en dé­cou­vrant leur avis d'im­po­si­tion de taxe d'ha­bi­ta­tion, de ne pas voir leur im­pôt bais­ser. Pour­tant, le gou­ver­ne­ment l'avait pro­mis : un pre­mier dé­grè­ve­ment de 30% de la taxe d'ha­bi­ta­tion est pré­vu dès cette an­née. Et à terme, elle doit être sup­pri­mée pour les 80% des mé­nages les moins ai­sés au plus tard en 2021.

Dans un do­cu­ment ex­pli­ca­tif du mi­nis­tère, ce dé­grè­ve­ment est en réa­li­té "cal­cu­lé en pre­nant compte des les taux vo­tés par les col­lec­ti­vi­tés en 2017. Ain­si, si votre col­lec­ti­vi­té dé­cide d'une hausse du taux de taxe d'ha­bi­ta­tion en 2018, seule la part de taxe d'ha­bi­ta­tion cal­cu­lée à par­tir du taux de 2017 se­ra dé­gre­vée." Au­tre­ment dit, cer­tains maires ont tout sim­ple­ment an­ti­ci­pé cette baisse de re­ve­nus en aug­men­tant leur taux de taxa­tion.

D'après Le Fi­ga­ro, ce sont au to­tal plus de 6.000 com­munes fran­çaises - soit plus d'une ville sur six - qui ont aug­men­té leur taux de fis­ca­li­té lo­cale cette an­née.

LA TAXE D'HA­BI­TA­TION PRO­GRESSE MOINS FOR­TE­MENT EN 2018

Pour au­tant, Gé­rald Dar­ma­nin a te­nu à re­la­ti­vi­ser le com­por­te­ment des maires en sou­li­gnant que la taxe d'ha­bi­ta­tion a moins for­te­ment aug­men­té par rap­port à l'an­née der­nière. Chiffres à l'ap­pui, en­core.

En 2017, "l'im­pôt avait pro­gres­sé dans 7.300 com­munes, en moyenne de 0,73 point. Cette an­née, l'aug­men­ta­tion moyenne s'élève à 0,49 point."

Se­lon lui, "c'est la preuve que l'im­mense ma­jo­ri­té des élus a confiance dans le gou­ver­ne­ment pour leur ver­ser la com­pen­sa­tion à l'eu­ro près à la­quelle nous nous sommes en­ga­gés. Nous avons lais­sé aux com­munes la li­ber­té de fixer leur taux, comme les maires le de­man­daient". Et d'ajou­ter :

"Il est im­por­tant de pré­ser­ver la li­ber­té des élus lo­caux de vo­ter les taux. Notre po­li­tique est de bais­ser les im­pôts, nous le fai­sons. Cha­cun peut le consta­ter. Et nous bais­sons la taxe d'ha­bi­ta­tion des Fran­çais les plus mo­destes. Nous sommes le gou­ver­ne­ment des classes po­pu­laires et moyennes."

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.