BOEH­RIN­GER IN­GEL­HEIM : UN NOU­VEAU CENTRE R&D POUR AS­SEOIR SA PRESENCE LYON­NAISE

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - TERRITOIRES - VINCENT LONCHAMPT

Moins de deux ans après la re­prise de Me­rial, le groupe al­le­mand dé­voile son nou­veau centre in­ter­na­tio­nal de R&D en vac­cins vé­té­ri­naires sur son site de Saint-Priest. Dé­jà for­te­ment im­plan­té dans la ré­gion lyon­naise, la di­vi­sion San­té Ani­male de Boeh­rin­ger In­gel­heim a confir­mé le lan­ce­ment de deux autres pro­jets d'en­ver­gure.

Boeh­rin­ger In­gel­heim tient son nou­veau vais­seau ami­ral en ma­tière de R&D pour la dé­cou­verte de nou­veaux vac­cins vé­té­ri­naires. Moins de deux ans après l'in­té­gra­tion de Me­rial, le groupe fa­mi­lial al­le­mand (18 mil­liards d'eu­ros de chiffre d'af­faires, 50 000 col­la­bo­ra­teurs) inau­gure, sur son site de Saint-Priest, ce qui de­vient son plus im­por­tant centre mon­dial de R&D en san­té ani­male.

Au terme de trois ans de tra­vaux pour construire un nou­veau bâ­ti­ment de 14 500 m2 équi­pé de "ma­té­riel et d'équi­pe­ment de pointe", cet in­ves­tis­se­ment de 70 mil­lions d'eu­ros se tra­duit par le dé­mé­na­ge­ment de 200 cher­cheurs ba­sés dans les la­bo­ra­toires his­to­riques de Ger­land vers le site de Lyon Porte-des-Alpes.

"L'an­cien site, vé­tuste, n'était plus adap­té pour de la R&D de pointe. Nos cher­cheurs au­ront dé­sor­mais des condi­tions de tra­vail op­ti­males grâce à ce la­bo­ra­toire high-tech. En terme d'ef­fi­ca­ci­té, il nous sem­blait éga­le­ment im­por­tant de re­grou­per sur un même site la R&D et la pro­duc­tion. Les équipes tra­vaille­ront en liai­son plus étroite avec, à la clé, des gains de productivité ", com­mente Erick Le­louche, le pré­sident de Boeh­rin­ger In­gel­heim San­té Ani­male.

1 600 SA­LA­RIÉS DANS LA RÉ­GION LYON­NAISE

Dé­sor­mais ins­tal­lé au coeur d'un site de Lyon Porte-des-Alpes qui pro­duit, chaque an­née, 30 mil­liards de doses de vac­cins (dont 80% pour l'ex­por­ta­tion) pour les ani­maux d'éle­vage ou de com­pa­gnie, les cher­cheurs vont plan­cher sur près d'une ving­taine de pro­jets : toux de che­nil, grippe por­cine, fièvre aph­teuse...

"Il faut entre sept et dix ans pour dé­ve­lop­per un vac­cin et le mettre sur le mar­ché", pour­suit Erick Le­louche.

Avec cette inau­gu­ra­tion, les di­ri­geants de Boeh­rin­ger In­gel­heim en­tendent ré­af­fir­mer leur an­crage dans la ré­gion lyon­naise où le groupe compte 1 600 col­la­bo­ra­teurs entre le site de Porte-des-Alpes (720 sa­la­riés), son siège San­té Ani­male France de Ger­land (625 sa­la­riés), son centre de condi­tion­ne­ment et de sto­ckage de Len­tilly (135 sa­la­riés) et le centre de re­cherche cli­nique de Saint-Vul­bas (100 sa­la­riés).

DEUX GROS PRO­JETS EN COURS

Erick Le­louche af­firme que le groupe va "conti­nuer à in­ves­tir et à croître dans ce ber­ceau de la R&D sur les vac­cins de­puis Louis Pas­teur".

Deux autres im­por­tants pro­jets sont ain­si confir­més. Tou­jours sur son site de Porte-des-Alpes, Boeh­rin­ger In­gel­heim va in­ves­tir 65 mil­lions d'eu­ros dans un nou­veau bâ­ti­ment dé­dié à la for­mu­la­tion et au rem­plis­sage de vac­cins. L'uni­té de­vrait em­ployer une qua­ran­taine de sa­la­riés à l'ho­ri­zon 2021.

Mais sur­tout, le groupe a an­non­cé, au dé­but de l'été, un in­ves­tis­se­ment de 200 mil­lions d'eu­ros dans un nou­veau site in­dus­triel de pro­duc­tion de vac­cins contre la fièvre aph­teuse et la fièvre ca­tar­rhale à Jo­nage. La pose de la pre­mière pierre est pré­vue dans les pro­chaines se­maines, pour une li­vrai­son fin 2021.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.