1001AF­FAIRES.IM­MO, LE NOU­VEAU CONCEPT DU FON­DA­TEUR D'OP­TIMHOME

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - TERRITOIRES - LAU­RENCE BOTTERO

Créé à Saint-Ra­phaël par Fré­dé­ric Pi­tout, ce nou­veau ré­seau im­mo­bi­lier mêle agences lo­cales et né­go­cia­teurs sa­la­riés. Une sorte de meilleur des deux mondes qui à du po­ten­tiel as­sure son fon­da­teur. A la re­cherche d'un par­te­naire fi­nan­cier.

Il y a donc une vie après Op­timhome et même une vie dans l'im­mo­bi­lier. Fon­da­teur du ré­seau de­puis pas­sé dans le gi­ron d'Ar­té­mis, la hol­ding de la fa­mille Pi­nault, Fré­dé­ric Pi­tout ré­ci­dive dans le même sec­teur mais avec une nou­velle ap­proche. Si Op­timhome as­seyait son mo­dèle sur des man­da­taires in­dé­pen­dants, 1001af­faires.im­mo prend le contre­pied et ap­puie son bu­si­ness-mo­dèle sur un ré­seau de né­go­cia­teurs sa­la­riés.

Ce chan­ge­ment, Fré­dé­ric Pi­tout l'ex­plique par le faire que le né­go­cia­teur sa­la­rié pro­duit un chiffre d'af­faires sou­vent plus éle­vé qu'un man­da­taire in­dé­pen­dant. Que le sta­tut en lui-même est ras­su­rant, qu'un ré­seau d'agences lo­cales vien­dra ap­puyer le maillage ter­ri­to­rial et que du tout il peut en sor­tir un concept al­liant le meilleur des deux mondes. "Nous nous ins­pi­rons de ce qui fonc­tionne ici et là".

CA­PA­CI­TÉ D'AT­TRAC­TI­VI­TÉ

"Notre bu­si­ness mo­dèle se dif­fé­ren­cie par une force de vente qui est so­cia­le­ment sé­cu­ri­sée mais qui est par ailleurs per­for­mante puis­qu'elle in­tègre des né­go­cia­teurs ca­pables de gé­né­rer une grande source de man­dats" ex­plique-t-il. Des né­go­cia­teurs sa­la­riés, certes, mais qui bé­né­fi­cie­ront du home of­fice, fa­çon souple de gé­rer son temps de tra­vail et qui pour Fré­dé­ric Pi­tout, contri­bue à faire de son bu­si­ness mo­dèle, un mo­dèle at­trac­tif.

PAR­TE­NA­RIAT FI­NAN­CIER

Un bu­si­ness mo­dèle qui pour­tant né­ces­site un ap­pui fi­nan­cier. Un par­te­naire, ca­pable d'ac­com­pa­gner le dé­ploie­ment de la so­cié­té est donc ac­ti­ve­ment re­cher­ché. "Nous sommes à la re­cherche d'un par­te­naire fi­nan­cier qui puisse nous épau­ler", note Fré­dé­ric Pi­tout. Le plan de dé­ve­lop­pe­ment pré­voit en ef­fet l'ou­ver­ture de 100 agences lo­cales, cha­cune réunis­sant une cin­quan­taine de né­go­cia­teurs, et ce, d'ici les 5 pro­chaines an­nées. Pour au­tant, 1001af­faires.im­mo ne compte pas se dé­ployer en fran­chise.

Idéa­le­ment, Fré­dé­ric Pi­tout es­père le­ver 20 mil­lions d'eu­ros, une somme qui lui per­met­trait d'en­vi­sa­ger se­rei­ne­ment le dé­rou­le­ment de son plan de dé­ve­lop­pe­ment. Ce­pen­dant "2 à 3 M€ se­raient suf­fi­sants pour dé­mar­rer l'ac­ti­vi­té", avoue Fré­dé­ric Pi­tout qui table sur l'ou­ver­ture d'une di­zaine de bou­tiques en 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.