Le pre­mier bi­lan de la co­opé­ra­tive, neuf mois après la si­gna­ture du Pacte ré­gio­nal

La Voix du Cantal - - Cantal - V.T.

Une co­opé­ra­tive lai­tière re­nou­ve­lée, une sur­face de vente mo­der­ni­sée, le tout ali­men­té par un mé­tha­ni­seur… S’il ne fal­lait qu’un exemple de mo­der­ni­sa­tion dans le do­maine agri­cole, ce se­rait ce­lui de Saint-Bon­netde-Sa­lers.

Neuf mois après la si­gna­ture du Pacte ré­gio­nal pour le Can­tal, Laurent Wau­quiez s’est ren­du lun­di 28 août dans le vil­lage pour faire le bi­lan. Une vi­site qui tombe à point nom­mé alors que le cours du lait re­part ti­mi­de­ment à la hausse, après une crise sub­stan­tielle en dé­but d’an­née.

Des pro­duits d’ex­cep­tion

Le pré­sident de la Ré­gion Au­vergne Rhône-Alpes ve­nait sur­tout si­gni­fier sa pré­sence dans le dé­par­te­ment : « Vous êtes loin de Lyon, je suis tout près du Can­tal » , au­ra été sa de­vise. Rap­pe­lant que la Ré­gion compte in­ves­tir 127,8 M d’eu­ros d’ici à 2021, il a af­fir­mé qu’il re­dou­ble­rait d’ef­forts spé­ci­fi­que­ment pour le Can­tal, « plus qu’au­cun autre dé­par­te­ment de la Ré­gion » . Sans don­ner de chiffres plus pré­cis. De­puis avril 2016, ce sont 3,7 M d’eu­ros qui ont dé­jà été dis­per­sés sur 221 pro­jets dans le sec­teur de l’agri­cul­ture.

La co­opé­ra­tive, dans sa confi­gu­ra­tion ac­tuelle, fonc­tionne de­puis 2015. Ce sont soixante pro­duc­teurs et vingt sa­la­riés qui mettent leurs in­té­rêts et leur éner­gie en com­mun pour pro­duire, trans­for­mer, af­fi­ner et vendre sur place un pro­duit d’ex­cep­tion : le can­tal au lait de Sa­lers.

Di­ver­si­fi­ca­tion à la clé

De 4 000 litres de lait pour la di­zaine de pro­duc­teurs à ses dé­buts en 1956, la lai­te­rie brasse au­jourd’hui en­vi­ron 30 000 litres four­nis par une soixan­taine de pro­duc­teurs. Les chiffres sont en hausse d’an­nées en an­nées.

De quoi se croire à l’abri, pro­pul­sé par les fonds de la Ré­gion. Mais voi­là : « Avoir un bâ­ti­ment neuf ne fait pas tout » , sou­ligne Claude Dau­bi­zit, vi­ce­pré­sident de la co­opé­ra­tive. « Il reste du che­min à faire » , ren­ché­rit Do­mi­nique Chanut, lui aus­si vice-pré­sident. C’est en ef­fet sur le ter­rain de la di­ver­si­fi­ca­tion que se joue dé­sor­mais l’ave­nir de la co­opé­ra­tive. Di­ver­si­fi­ca­tion des pro­duits d’abord : ne pas tout mi­ser sur le lait, peu ren­table, et sur le can­tal AOP, pro­duit de niche. Les agri­cul­teurs co­opé­ra­teurs comptent bien pro­duire aus­si du beurre et de la crème.

L’at­trac­tion tou­ris­tique consti- tue le deuxième dé­fi im­por­tant de di­ver­si­fi­ca­tion. Et non des moindres, quand on est si­tué sur la Route des fro­mages d’Au­vergne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.