Le stade Au­rilla­cois ré­agit à Mon­tau­ban

Pour la deuxième jour­née de Prod2, le Stade Au­rilla­cois se dé­pla­çait à Mon­tau­ban, fi­na­liste de la sai­son der­nière.

La Voix du Cantal - - Aurillac Et Son Pays - S.R.

Au­tant dire que ce match al­lait être com­pli­qué après la dé­faite à Jean Al­ric contre Co­lo­miers lors de la 1ère jour­née. Mais les Au­rilla­cois avaient à coeur de ré­agir et de mon­trer qu’il fal­lait comp­ter sur eux dans ce dur cham­pion­nat de Pro D2.

D’en­trée de jeu ce sont les Au­rilla­cois qui donnent le ton et se lancent dans la ba­taille. Ils en­chaînent les temps de jeu et les Mon­tal­ba­nais se mettent à la faute. Maxime Pe­tit­jean en pro­fite pour ou­vrir le score à la 6ème mi­nute.

Mon­tau­ban contre at­taque

Mon­tau­ban ré­agit et ob­tient une pé­na­li­té qui leur per­met de re­ve­nir à 3 par­tout.

Les deux équipes jouent mais les fautes, de part et d’autre ter­nissent le match mal­gré l’en­vie des deux cô­tés. Ce se­ra donc un duel de bu­teurs entre Pe­tit­jean, Bos­viel et Se­gonds.

Les Mon­tal­ba­nais au­raient bien pu mar­quer un es­sai juste avant la pause mais la dé­fense au­rilla­coise est bien en place et les re­pousse.

À la mi-temps le score est de 3 par­tout.

Dès la re­prise, Bos­viel passe un drop des 40 et porte le score a 6-3. Le reste de la par­tie, les dé­fenses prennent le pas sur les at­taques, les bot­teurs ra­mènent le score à 12 à 9 à 20 mi­nutes de la fin.

Jo­ris Se­gonds fait son en­trée à la place de Pe­tit­jean et se voit of­frir la pé­na­li­té de l’éga­li­sa­tion.

À plus de 50 m des perches, le jeune ou­vreur ne tremble pas et en­quille, 12 par­tout.

Un der­nier quart d’heure dis­pu­té

Au­cune équipe ne veut perdre ce match le der­nier quart de­vient fou, les at­taques fusent mais ça ne passe pas.

Sur la si­rène, la mê­lée d’Aurillac au­rait pu ob­te­nir la pé­na­li­té de la vic­toire mais l’ar­bitre ne siffle pas. Les Au­rilla­cois perdent le bal­lon et les Mon­tal­ba­nais en pro­fitent pour faire une der­nière at­taque qui va échouer tout près de la ligne d’en but au­rilla­coise suite à un en-avant.

L’ar­bitre siffle la fin de la ren­contre sur un score de pa­ri­té. Le Stade Au­rilla­cois em­poche les 2 points du match nul bien mé­ri­tés.

Cré­dit : Sté­pha­nie Roques

Le match a connu une grande in­ten­si­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.