Un bat­tage « à l’an­cienne » tou­jours aus­si ap­pré­cié

À l’ini­tia­tive du club des 3 Val­lons, ce bat­tage à l’an­cienne fut une réus­site. Aî­nés et jeunes ont ain­si pu se re­trou­ver le temps d’une jour­née.

La Voix du Cantal - - Aurillac Et Son Pays - G.D.

Nuit fraîche, mais so­leil gé­né­reux ce di­manche 20 août à Ayrens sur le stade Jean Chanut, où la bat­teuse de M. Se­gé­rie et les gerbes de blé, mois­son­nées quelques jours au­pa­ra­vant chez M. Fla­gel avaient été trans­por­tées la veille.

Tous les an­ciens, heu­reux de re­trou­ver l’am­biance de leur jeu­nesse pas­sée, ont prê­té « main­forte » pour char­ger la ma­chine et mettre en sacs, le blé ain­si sé­pa­ré de sa paille.

L’en­semble de l’opé­ra­tion fut sui­vi par l’oeil in­té­res­sé du pu­blic. Pe­tits et grands ont ain­si par­ta­gé un mo­ment d’échanges au­tour de mé­thodes an­ces­trales de l’agri­cul­ture.

Ces nom­breux ba­dauds ont pro­fi­té de leur sor­tie au grand air pour dé­gus­ter des bour­riols ain­si que des fro­mages de chèvre du « Com­be­lou ». L’ha­bi­le­té de Georges à tres­ser l’osier fut éga­le­ment plé­bis­ci­tée.

La bu­vette du stade per­mis à tout ce beau monde de se désal­té­rer, puis à l’heure du dîner, une cen­taine de per­sonnes se sont ins­tal­lées dans la salle po­ly­va­lente pour dé­gus­ter la jambe de co­chon et l’ali­got de M. Mas, ser­vie par les bé­né­voles du club. La soi­rée s’est ter­mi­née dans la bonne hu­meur ani­mée par quelques his­toires drôles et des pas de danse.

Ayrens a vi­bré au rythme de la vie d’an­tan, le temps d’un di­manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.