La Com­mu­nau­té de com­munes se ré­en­gage avec l’Ade­pa pour la san­té

Les élus com­mu­nau­taires ont ap­prou­vé le re­nou­vel­le­ment du Contrat Lo­cal de San­té 2018-2020. Ses orien­ta­tions : ac­com­pa­gner mé­de­cins et pa­tients et contri­buer au dé­ve­lop­pe­ment des ser­vices et de l’offre de soin.

La Voix du Cantal - - Aurillac - L.P.

Les élus de la Châ­tai­gne­raie can­ta­lienne ont ap­prou­vé la se­maine der­nière en conseil com­mu­nau­taire les nou­velles ac­tions, mises en place dans le Contrat Lo­cal de San­té pour la pé­riode 2018- 2020. Ins­crites dans ce pro­gramme, des ac­tions concrètes pour amé­lio­rer l’offre de soin sur le ter­ri­toire, ac­com­pa­gner les pa­tients et lut­ter contre cer­taines pa­tho­lo­gies. Si­gné en par­te­na­riat avec l’Ade­pa (As­so­cia­tion pour le dé­ve­lop­pe­ment du Pays d’Au­rillac), l’ARS, la DDSPP, l’ordre des mé­de­cins, le Conseil dé­par­te­men­tal, la Ville et le CHU d’Au­rillac, ce Contrat Lo­cal de San­té pré­voit 3 axes prio­ri­taires sur le ter­ri­toire de la Com­mu­nau­té de com­munes : la dé­mo­gra­phie mé­di­cale, l’ac­com­pa­gne­ment du vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion ain­si que la pré­ven­tion, la pré­ca­ri­té et la san­té men­tale.

Ai­der les mé­de­cins à s’ins­tal­ler

En pa­ral­lèle de la créa­tion de mai­sons de san­té, no­tam­ment au Rou­get et à Saint-Ma­met, ce contrat tient éga­le­ment à en­ri­chir le ter­ri­toire de nou­veaux mé­de­cins. « Sur le plan de la dé­mo­gra­phie mé­di­cale, un groupe de tra­vail se réunit ré­gu­liè­re­ment pour re­cru­ter des mé­de­cins, ex­plique So­phie Cul­son, co­or­di­na­trice ter­ri­to­riale de san­té à l’Ade­pa. Nous ac­cueillons éga­le­ment des in­ternes et leur four­nis­sons de l’aide no­tam­ment pour se lo­ger, pour trou­ver une école pour leurs en­fants, un em­ploi pour leur conjoint, et ac­com­pa­gnons les pro­fes­sion­nels de san­té qui sou­haitent s’ins­tal­ler » . ti­fi­ca­tion mé­di­cale. À Maurs no­tam­ment, « une concer­ta­tion entre pro­fes­sion­nels de san­té est en cours pour un éven­tuel pro­jet de san­té » .

Ac­com­pa­gner le « bien vieillir »

Autre axe fort et non des moindres dans le dé­par­te­ment du Can­tal, les ac­teurs de ce Contrat Lo­cal de San­té in­ter­viennent éga­le­ment pour ac­com­pa­gner le vieillis­se­ment de la po­pu­la­tion. « Nous or­ga­ni­sons des ate­liers de pré­ven­tion pour les se­niors, no­tam­ment sur Maurs, La­ro­que­brou, La­feuillade et Mont­sal­vy » , ex­plique So­phie Cul­son. Des réa­li­sa­tions concrètes ont éga­le­ment pu voir le jour grâce à ce contrat, puis­qu’une co­or­di­na­tion gé­ron­to­lo­gique a été créée au CHU d’Au­rillac, « car il y avait jus­qu’alors très peu de gé­riatres. Nous avons ain­si pu re­cru­ter une in­fir­mière gé­ria­trique qui dé­charge les mé­de­cins dans cer­taines dé­marches, no­tam­ment l’en­trée en Eh­pad ou en­core l’ac­com­pa­gne­ment mé­di­co-so­cial » . Sur le ter­ri­toire de la Châ­tai­gne­raie can­ta­lienne, des ex­pé­ri­men­ta­tions ont aus­si pu être me­nées, no­tam­ment à La­feuillade, sur la mise en place de car­nets de liai­son pour les pro­fes­sion­nels du do­mi­cile. Un ou­til qui per­met une meilleure com­mu­ni­ca­tion et co­or­di­na­tion entre les in­ter­ve­nants mé­di­caux pour fa­ci­li­ter le main­tient à do­mi­cile d’une per­sonne âgée. Des ac­tions sont aus­si di­ri­gées sur le thème du « bien vieillir » , afin no­tam­ment de sen­si­bi­li­ser les élus. « Nous avons ré­cem­ment créé un groupe de tra­vail à Mar­co­lès. L’idée est d’ac­com­pa­gner les élus sur cette thé­ma­tique pour qu’ils puissent pro­po­ser des offres de ser­vices sur leur com­mune » , sou­ligne So­phie Cul­son. Des for­ma­tions sont éga­le­ment or­ga­ni­sées en par­ti­cu­lier sur la dé­nu­tri­tion en lien avec les mai­sons de san­té, ain­si que des ren­contres avec les pro­fes­sion­nels de san­té pour re­pé­rer les pertes d’au­to­no­mie.

Sur la pré­ven­tion, la pré­ca­ri­té et la san­té men­tale, le Contrat Lo­cal de San­té tra­vaille à l’édu­ca­tion à la san­té, et a éga­le­ment créé un conseil lo­cal en san­té men­tale. Il ap­porte aus­si un sou­tien aux pa­tients at­teints de ma­la­die chro­nique. « Nous fai­sons un re­lais de com­mu­ni­ca­tion avec le Co­mi­té dé­par­te­men­tal de la ligue contre le can­cer » , ajoute So­phie Cul­son.

« Conti­nuer de faire vivre ce contrat »

Pour les élus de la Com­mu­nau­té de com­munes, les en­jeux de ce Plan Lo­cal de San­té sont pri­mor­diaux. « C’est une ré­flexion stra­té­gique qui per­met de ré­pondre à l’offre de soins. Nous de­vons conti­nuer de faire vivre ce contrat et pour­suivre ses ac­tions » ,a sou­li­gné Chris­tian Mon­tin, vi­ce­pré­sident de la Com­mu­nau­té de com­munes, en charge du dé­ve­lop­pe­ment de l’offre de soin sur le ter­ri­toire.

Mi­chel Teys­se­dou, pré­sident de la Com­mu­nau­té de com­munes, a te­nu quant à lui à sou­li­gner l’en­ga­ge­ment de l’ARS, qui « ap­porte sa pré­sence ras­su­rante, son ac­com­pa­gne­ment, mais aus­si des moyens fi­nan­ciers consi­dé­rables » . L’Agence Ré­gio­nale de la San­té fi­nance en ef­fet à 50 % ce Plan Lo­cal de San­té et ces orien­ta­tions pré­vues pour les trois pro­chaines an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.