Les spec­tacles à ve­nir au théâtre

La Voix du Cantal - - Loisirs -

Mar­di 7 no­vembre à 19h30, le théâtre d’Au­rillac pro­pose la pièce « Des hommes qui tombent (Cé­dric, cap­ture des anges) » par la com­pa­gnie Le Souf­fleur de verre. Une co­mé­die dra­ma­tique de Ma­rion Au­bert - Va­ria­tion au­tour de Notre-Da­medes-Fleurs de Jean Ge­net.

Cé­dric n’ar­rive pas à dor­mir, quelque chose l’ob­sède, il pense à la dra­ma­tur­gie du spec­tacle qu’ils sont en train de créer avec Ju­lien (son amant) et les ac­teurs de leur com­pa­gnie. Cé­dric est lit­té­ra­le­ment ha­bi­té par le per­son­nage qu’il joue en ce mo­ment : Di­vine… une/ un pros­ti­tué( e) sor­ti(e) des pages du ro­man de Jean Ge­net Notre Dame des Fleurs. Di­vine s’in­vite et sort de lui, même lors­qu’il n’est pas sur scène. Et quand elle est là, le monde bas­cule dans le ly­risme ge­ne­tien : elle est folle Di­vine, folle, folle. Di­vine se pare de la chute du monde ! Et elle chute Di­vine, (son his­toire com­mence par son en­ter­re­ment et la suite est une sé­rie de flash-back qui la mène ir­ré­mé­dia­ble­ment vers sa fin). Elle vole au-des­sus d’un monde à la marge en­tou­rée de macs, de vo­leurs, de tantes, d’une mère in­fan­ti­cide, elle ca­resse la bouche des as­sas­sins, de ceux qui chutent aus­si, des hommes et des femmes qui tombent.

Cette pièce de Ma­rion Au­bert tente d’in­ter­ro­ger ce que les oeuvres nous font, comment elles nous aident à ques­tion­ner, tra­hir, trans­for­mer nos propres vies.

Du­rée : 3h20 (avec en­tracte). À par­tir de 16 ans. Créa­tion 2017 – Ré­si­dence & co-pro­duc­tion : Théâtre d’Au­rillac. Ta­rif B.

Mer­cre­di 8 no­vembre à 15h30, la com­pa­gnie Taï­ko pré­sen­te­ra « Les va­cances de Fri­da ». Un spec­tacle jeune pu­blic de clown et ma­rion­nettes, à par­tir de 3 ans.

En dé­cou­vrant dans une va­lise des vieilles cartes pos­tales adres­sées à sa grand-mère, Fri­da se sou­vient de ses va­cances de pe­tite fille et dé­cide de par­tir au bord de la mer, à l’hô­tel de la plage te­nu par un vieux mon­sieur qui ru­git comme une ba­leine. Au fil de ses ren­contres, de la vi­site de sites tou­ris­tiques et de ses jeux de plage, Fri­da porte à la fois un re­gard can­dide et ma­li­cieux sur les va­cances et sur nous-mêmes… et nous concocte sa pe­tite re­cette du bon­heur, avec beau­coup d’hu­mour, et de l’amour, beau­coup d’amour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.