L’

L'actu - - MONDE 07 -

Inde com­mé­mo­rait di­manche la mort de l’étu­diante de 23 ans dont le viol avait dé­clen­ché l’in­di­gna­tion il y a un an, en dé­cembre 2012. Elle était morte des suites de ses bles­sures, deux se­maines après avoir été abu­sée par six hommes dans un bus de New Del­hi ( l’ac­tu n°3 959). Des ma­ni­fes­tants avaient pro­tes­té contre la po­lice et les po­li­ti­ciens, ac­cu­sés de ne pas prendre au sé­rieux les vic­times d’agres­sions sexuelles.

COM­PRENDRE

De­puis le drame, le Par­le­ment in­dien a vo­té une loi ag­gra­vant les peines pour les au­teurs de vio­lences sexuelles. Les viols col­lec­tifs sont dé­sor­mais pas­sibles de la peine de mort. De nou­veaux crimes ont été dé­si­gnés, comme le har­cè­le­ment ou l’at­taque à l’acide. Les agres­seurs de l’étu­diante ont été ar­rê­tés. L’un d’eux s’est sui­ci­dé en pri­son, quatre ont été condam­nés à mort. Le der­nier, mi­neur au mo­ment des faits, a éco­pé de trois ans de pri­son. De­puis un an, les plaintes pour viol sont en aug­men­ta­tion. Pour les as­so­cia­tions de dé­fense des droits des femmes, ce­la veut dire que les vic­times ont moins peur de par­ler. Mais la jus­tice reste très lente.

> LE SAVIEZ-VOUS ?

Quelles sont les langues of­fi­cielles en Inde ?

l’an­glais. et L’hin­dî

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.