Les gens du voyage dé­barquent

Le Courrier de l'Eure - - La Une - Erick La­ve­nas

Les gens du voyage ont te­nu pa­role, ils ont bien quit­té les ter­rains annexes du stade de Beau­mont sa­me­di der­nier… pour s’ins­tal­ler à Barc.

Ins­tal­lés de­puis le di­manche 9 juillet sur les ter­rains annexes du stade Ma­gen­ta de Beau­montle-Ro­ger sans avoir l’au­to­ri­sa­tion de la mu­ni­ci­pa­li­té (Lire Le Cour­rier de l’Eure du mer­cre­di 12 juillet) les gens du voyage avaient pro­mis qu’ils se­raient par­tis sa­me­di 15 juillet à 13 h, afin de faire place nette pour les pré­pa­ra­tions du feu d’ar­ti­fice qui était ti­ré le soir au même en­droit. « Ils ont te­nu pa­role. Ils sont même par­tis un peu avant, vers 10 h 30 le sa­me­di ma­tin. Et en lais­sant un ter­rain bien propre » , confie avec sou­la­ge­ment le maire de Beau­mont, Jean-Pierre Le Roux. Du coup, les pré­pa­ra­tions du feu d’ar­ti­fice ont pu se dé­rou­ler dans les meilleures condi­tions, et sa­me­di soir les spec­ta­teurs étaient nom­breux à ve­nir as­sis­ter au spec­tacle haut en cou­leur. « Les gens du voyage étaient même là, puisque leur re­pré­sen­tant le Pas­teur Charles Du­vil est ve­nu me dire bon­jour » , sou­rit le 1er ad­joint Jean-Claude Co­lin.

So­li­da­ri­té entre Beau­mont et Barc

Comme pré­vu, les gens du voyage ont donc re­pris la route le sa­me­di ma­tin. Mais pour une des­ti­na­tion de très courte dis­tance, puisque c’est à Barc, à seule­ment 3 km sur l’an­cien ter­rain de foot­ball du stade mu­ni­ci­pal Charles Des­champs, qu’ils ont élu do­mi­cile. Mais cette fois, après avoir eu le feu vert de la mu­ni­ci­pa­li­té : « Ce n’est pas de gaî­té de coeur, il faut bien l’avouer. Mais je di­rais que la so­li­da­ri­té entre Barc et Beau­mont-le-Ro­ger a joué » , avoue le maire Co­lette Drouin, en ex­pli­quant qu’il y a quelques se­maines elle avait sol­li­ci­té l’aide du maire Jean-Pierre Le Roux, en lui de­man­dant de gar­der les gens du voyage à Beau­mont, « Car nous avions notre foire à tout sur l’an­cien ter­rain de foot­ball. Il avait ac­cep­té. Là, on sa­vait qu’ils avaient leur feu d’ar­ti­fice à ti­rer. On a donc ren­du la pa­reille, en jouant à notre tour la carte de la so­li­da­ri­té » .

Sous cer­taines condi­tions

Mais ce n’est pas sans avoir pris quelques pré­cau­tions au préa­lable, que Co­lette Drouin a ac­cep­té d’ou­vrir elle-même la porte d’ac­cès au ter­rain. « On a si­gné un pro­to­cole pour huit jours, où l’on a dé­fi­ni des condi­tions. Ils doivent re­par­tir di­manche pro­chain 23 juillet entre 14 et 15 h, et on leur a de­man­dé de payer l’élec­tri­ci­té, et la benne à or­dure que l’on loue pour les dé­chets » .

Des né­go­cia­tions que le res­pon­sable des gens du voyage, le Pas­teur Charles Du­vil, a ac­cep­tées. « Dans le cas contraire ils au­raient cer­tai­ne­ment vou­lu pas­ser en force comme à Beau­mont, mais moi j’au­rais de­man­dé avant à Mon­sieur Bou­vier (NDLR : en­tre­prise de ter­ras­se­ment à Barc) de ve­nir avec son trac­to­pelle re­pla­cer en plein mi­lieu de l’en­trée un gros caillou de plus de 3 tonnes qu’il avait dé­pla­cé sur le cô­té pour l’or­ga­ni­sa­tion de notre foire à tout » .

3 h d’avance

Si l’ar­ri­vée des gens du voyage était pré­vue sa­me­di à 14 h, c’est avec trois heures d’avance qu’ils ont dé­bar­qué à Barc. « Je suis donc ve­nue leur ou­vrir la porte à 11 h 30, car ça fai­sait une longue file d’at­tente sur la D32. Il y avait au moins 35 ca­ra­vanes, la cir­cu­la­tion com­men­çait à être per­tur­bée. Heu­reu­se­ment, il n’y a pas eu de sou­cis » , ex­plique Co­lette Drouin, qui es­père main­te­nant que le pro­to­cole se­ra bien res­pec­té : « Il faut croire en l’être hu­main. En plus des pas­teurs, j’y per­drais mon latin. Je se­rais là pour leur dire au re­voir di­manche pro­chain » .

De­puis sa­me­di der­nier à 11 h 30, les gens du voyage ont élu do­mi­cile sur l’an­cien ter­rain de foot­ball de Barc. Ils doivent re­par­tir di­manche entre 14 et 15 h.

C’est le maire Co­lette Drouin qui est ve­nu sa­me­di ma­tin leur ou­vrir la grande bar­rière d’en­trée du stade.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.