Les grands pro­jets du Centre E. Leclerc

Créa­tion d’une ca­fé­té­ria et de nou­velles bou­tiques, aug­men­ta­tion de la sur­face du ma­ga­sin de sport, dé­mé­na­ge­ment de l’es­pace tech­no­lo­gique… Le Centre E.Leclerc du Neu­bourg a des pro­jets d’en­ver­gure.

Le Courrier de l'Eure - - La Une - An­tho­ny Bon­net

Le dos­sier ne fi­gu­rait pas à l’ordre du jour du conseil mu­ni­ci­pal du Neu­bourg, lun­di 17 juillet. Pour­tant, au mo­ment où étaient évo­quées les af­faires d’ur­ba­nisme, Ma­rie-Noëlle Che­va­lier a fait part à l’as­sem­blée des per­mis de construire dé­po­sés par le Centre E.Leclerc. Une com­mis­sion ex­tra­or­di­naire s’était même réunie en dé­but de soi­rée pour exa­mi­ner les pro­jets ar­ri­vés en mai­rie quatre jours avant. Et étant don­né que le pro­chain conseil mu­ni­ci­pal n’au­ra lieu qu’à la mi-sep­tembre, Isa­belle Vau­que­lin (qui rem­pla­çait Fran­cis Du­rand sur les su­jets d’ur­ba­nisme) a choi­si de pré­sen­ter im­mé­dia­te­ment aux élus le conte­nu de ces pro­jets.

Un re­tail park

« Le Centre E.Leclerc en­vi­sage une re­struc­tu­ra­tion et une ré­no­va­tion de la zone

com­mer­ciale » , an­nonce l’ad­jointe au maire. Ce­la se concré­ti­se­rait par un agran­dis­se­ment de l’hy­per­mar­ché E. Leclerc, no­tam­ment des concepts pa­ra­phar­ma­cie, Une heure pour soi ( ins­ti­tut de par­fu­me­rie) et la créa­tion d’une ca­fé­té­ria, l’une des prin­ci­pales nou­veau­tés. Deuxiè­me­ment, l’en­seigne sou­haite le ré­amé­na­ge­ment de la sur­face de vente du Bri­co Jar­di avec un chan­ge­ment d’en­trée.

Troi­sième point, une pas­se­relle de­vrait être créée entre le Centre E.Leclerc ac­tuel et Bri­co Jar­di, sa­chant que l’agran­dis­se­ment en­traî­ne­rait une ré­duc­tion du par­king du ma­ga­sin de jar­di­nage.

De l’autre cô­té du rond-point, le ma­ga­sin de sport de­vrait lui

aus­si connaître un bou­le­ver­se­ment puis­qu’il s’éten­drait sur toute la sur­face de vente de l’es­pace tech­no­lo­gique, si­tué juste à cô­té. « En sport, ils vont dé­ve­lop­per beau­coup plus, note Ma­rie- Noëlle Che­va­lier. Avec toutes les as­so­cia­tions que nous avons sur la ville, ils peuvent avoir des clients. »

Quel ave­nir alors pour l’es­pace tech­no­lo­gique ? Ce­lui-ci fait l’ob­jet d’un autre pro­jet. Le Centre E.Leclerc a pour ob­jec­tif de créer un re­tail park (terme an­glo-saxon pour dé­si­gner un parc d’ac­ti­vi­tés com­mer­ciales à ciel ou­vert), sur le site de l’an­cien bâ­ti­ment Ba­taille, qui lui ap­par- tient, pour y im­plan­ter le nou­veau ma­ga­sin tech­no­lo­gique, qui chan­ge­rait donc d’en­droit par rap­port à l’ac­tuel. Le re­tail park, de moins de 3 000 m², com­pren­drait aus­si deux autres cel­lules com­mer­ciales non ali­men­taires dé­diées à l’équi­pe­ment de la per­sonne et/ou de la mai­son. Une sor­tie pour la cir­cu­la­tion des voi­tures est pré­vue vers la route de Lou­viers.

Un pan­neau, ac­cro­ché à la grille de l’an­cien site Ba­taille, au nom de Bri­co E.Leclerc, in­dique qu’un per­mis de construire a été dé­li­vré en avril 2017 par la mai­rie du Neu­bourg pour l’amé­na­ge­ment d’un par­king et la des­truc­tion d’un bâ­ti­ment.

66 em­plois pré­vus

Dé­tail des sur­faces de­man­dées, étude mar­ke­ting de la zone de cha­lan­dise, in­ter­ro­ga­tions des consom­ma­teurs… Les dos­siers re­mis à la mai­rie contiennent de nom­breuses don­nées, qui n’ont pas toutes été com­mu­ni­quées pu­bli­que­ment.

« Le pro­jet in­siste sur le fait d’évi­ter l’évasion com­mer­ciale phy­sique des consom­ma­teurs et des ré­si­dents de notre pôle vers Rouen et Evreux, si­gnale Isa­belle Vau­que­lin en

li­sant le do­cu­ment. C’est un pro­jet sans consé­quence pour le com­merce de centre-ville. Les com­merces de cen­tre­ville en­re­gistrent un taux de va­cance mo­dé­ré, qui est donc tout à fait rai­son­nable compte te­nu de la conjonc­ture éco­no­mique. Ce pro­jet de moyenne sur­face et de trans­fert contri­bue­ra à fixer les dé­penses des consom­ma-

teurs sur place, pro­fi­tant ain­si au dy­na­misme lo­cal. »

La zone de cha­lan­dise re­groupe 81 com­munes, soit 50 800 ha­bi­tants. Le pro­jet du re­tail park per­met­trait l’em­ploi de 30 per­sonnes en phase d’ex­ploi­ta­tion. Quant à l’ex­ten­sion de l’hy­per­mar­ché et de la ga­le­rie mar­chande, ce­la abou­ti­rait à créer 36 em­plois sup­plé­men­taires pour les an­nées 20182019-2020.

Equi­libre avec les com­merces en centre-ville

Les chan­ge­ments en­vi­sa­gés par l’en­seigne E. Leclerc sont ma­jeurs à l’échelle du Neu­bourg. Mais le dos­sier n’a pas fait dé­bat au conseil mu­ni­ci­pal. « Pour les em­plois, c’est peu, mais di­sons que c’est ac­cep­table » , lance Jean-Luc Bras­tel, conseiller mu­ni­ci­pal FN. « C’est tou­jours ça » , ré­pond Ma­rie-Noëlle Che­va­lier, qui n’a pas mon­tré d’hos­ti­li­té au pro­jet. « Il faut bien se dire qu’avec l’agran­dis­se­ment de Car­re­four à Evreux, il va

y avoir 60 nou­veaux ma­ga­sins » , ajoute- t- elle. Ma­rie-Noëlle Che­va­lier se dit at­ten­tive à l’équi­libre entre le com­merce en ville et les grandes sur­faces.

« C’est com­plé­men­taire » , di­telle en rap­pe­lant que la mu­ni­ci­pa­li­té s’ef­force d’aug­men­ter la sur­face de sta­tion­ne­ment gra­tuit en ville. « Il faut es­sayer d’avoir des par­kings près du centre, de fa­ci­li­ter le com­merce et la ve­nue des gens. C’est ma fa­çon de voir les choses. »

Les conseillers mu­ni­ci­paux n’ont pas eu à vo­ter sur les pro­jets du Centre E. Leclerc. Les vo­lu­mi­neux dos­siers sont main­te­nant entre les mains de la Com­mis­sion dé­par­te­men­tale d’amé­na­ge­ment com­mer­ciale, char­gée d’émettre un avis po­si­tif ou né­ga­tif.

Si les pro­jets en­vi­sa­gés voient le jour, l’hy­per­mar­ché E.Leclerc se­rait agran­di, une pas­se­relle le re­lie­rait au ma­ga­sin Bri­co-Jar­di (en haut à droite), de nou­velles en­seignes ap­pa­raî­traient à la place de l’an­cien bâ­ti­ment Ba­taille (en bas à gauche) et le ma­ga­sin de sport s’éten­drait sur la sur­face ac­tuelle de l’es­pace tech­no­lo­gique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.