Un voyage en EX­PO­SI­TION. avec Ca­ro­line Pré­vost

La pho­to­graphe et cor­res­pon­dante de presse pré­sente son tra­vail jus­qu’au 12 no­vembre chez Arts & Antiquités.

Le Courrier de l'Eure - - Brionne -

La cor­res­pon­dante de presse, Ca­ro­line Pré­vost, a plus d’un tour dans son sac ! C’est la toute pre­mière ex­po­si­tion pho­to faite par Art & Antiquités, la pre­mière ex­po au Bec-Hellouin dans une vraie ga­le­rie. « On a par­lé de pho­to avec Pa­trice, un des deux pro­prié­taires, qui adore la pho­to. Après avoir dis­cu­té, je lui ai en­voyé une de mes pho­tos. Il m’a de­man­dé si j’en avais plu­sieurs de cette qua­li­té-là. Et il a ac­cep­té d’ex­po­ser mes pho­tos » ra­conte Ca­ro­line Pré­vost. Pa­trice a tou­jours rê­vé de faire une ex­po­si­tion de pho­to, c’était pour lui la bonne oc­ca­sion. Le lieu est ma­gni­fique avec un ex­té­rieur à en cou­per le souffle ».

Des pho­tos dès l’en­fance

Voyage en Bu­co­lie est un terme que Ca­ro­line a in­ven­té quand elle est ve­nue ha­bi­ter ici. À la dis­pa­ri­tion de son père, Ca­ro­line a ache­té une pe­tite mai­son pas très loin du lieu de nais­sance de son pa­pa, et a pris la dé­ci­sion de ve­nir y vivre dé­fi­ni­ti­ve­ment. Elle est ins­tal­lée de­puis août 2010. « Et j’ai tou­jours dit dé­sor­mais je vis en Bu­co­lie. Je tiens ça de mon père qui ado­ré la pho­to, à l’époque c’était du noir et blanc, j’ai hé­ri­té de son coup d’oeil. J’ai tou­jours ado­ré la pho­to, j’ai fait quelques stages, j’en fai­sais beau­coup. Et dès que je suis de­ve­nue cor­res­pon­dante de presse, j’avais tou­jours mon ap­pa­reil pho­to sur moi » ajoute Ca­ro­line. Dès qu’elle voit un pay­sage, quelque chose qui ac­croche l’oeil, un dé­tail, elle se doit de prendre une pho­to. « Mon ap­pa­reil pho­to est mon ou­til in­dis­pen­sable. Je fais en plus de la pho­to de concert, de ma­riage ou de fêtes, quand je ne prends pas de pay­sage en pho­to, ce que j’aime ce sont les ex­pres­sions des gens. Je suis une chas­seuse d’émo­tion » confie Ca­ro­line.

Une ex­po­si­tion dé­diée à son fils

Cin­quante pho­tos sont ex­po­sées sur les murs d’Arts & Antiquités. Cette ex­po­si­tion est dé­diée à son fils Hu­go. Les pho­tos ont été prises du coin, cha- cun peut y re­trou­ver un en­droit qu’il connaît. Ca­ro­line adore la na­ture, les pay­sages et les ef­fets cli­ma­tiques. La dif­fé­rence entre un peintre et un pho­to­graphe, c’est que le peintre, s’il dé­cide de créer un champ de fleurs en plein hi­ver, il peut. Alors qu’un pho­to­graphe est obli­gé d’at­tendre le prin­temps. Le pho­to­graphe est dé­pen­dant de son en­vi­ron­ne­ment. Une ca­rac­té­ris­tique de ca­ro­line, elle ne re­touche ja­mais ces pho­tos. Et toutes ses pho­tos sont si­gnées. Ses pho­tos sont en vente, en­ca­drées au prix de 45 eu­ros. Les ti­rages pho­tos ont été réa­li­sés par le pho­to­graphe Stu­dio M C Gau­tier de Brionne. « Je tiens à re­mer­cier le pho­to­graphe pour son sou­tien et son tra­vail. Mer­ci en­core » fi­nit Ca­ro­line. Of­fi­ciel­le­ment, une ex­po­si­tion se­ra mise en place en fé­vrier à la mé­dia­thèque de Brionne.

Ex­po­si­tion du 2 sep­tembre au 12 no­vembre chez Arts & Antiquités, 17, rue du Cha­noine Po­rée 27 800 Le Bec-Hellouin. Tous les jours de 10 à 19 heures. Té­lé­phone : 02 32 45 97 51. Et si le pu­blic sou­haite ren­con­trer Ca­ro­line, ils peuvent la contac­ter sur sa page Fa­ce­book.

Elle est bien jo­lie l’his­toire de Ber­nard et Fran­çoise. Il tra­vaillait au guichet de la gare de Brionne, et Fran­çoise, qui avait alors 15 ans, pre­nait le train tous les ma­tins pour se rendre en cours à Rouen, il lui ven­dait ses billets de train… Le des­tin et l’amour ont fait le reste !

Ils ont, au cours de ces cin­quante an­nées de vie com­mune connu de ter­ribles épreuves, vain­cu de graves ac­ci­dents de san­té l’un et l’autre, et les voi­là, le 9 sep­tembre 2017, en la mai­rie d’Aclou, cé­lé­brant cin­quante ans jour pour jour leur ma­riage cé­lé­bré par le maire d’alors Mon­sieur Mu­trel en 1967, et Claude De­shayes, le pre­mier ma­gis­trat en 2017 !

De cette union, au sens réel du terme sont nés trois en­fants, le pre­mier dis­pa­ru trop tôt. Mais les deux ca­dets, Ch­ris­tine et Sé­bas­tien ont as­su­ré la des­cen­dance et le bon­heur du couple en leur of­frant cinq pe­tits-en­fants. Bien que Fran­çoise soit na­tive d’Aclou, l’heu­reux couple vit dé­sor­mais à Ser­qui­gny et compte fê­ter en­core long­temps tous les an­ni­ver­saires de ma­riage pos­sible !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.