Les dé­ci­sions du gou­ver­ne­ment l’in­quiètent

Le Courrier de Mantes - - Mantes-la-jolie -

« Fran­çois Hol­lande a ponc­tion­né 10 mil­liards d’eu­ros aux col­lec­ti­vi­tés lo­cales. Em­ma­nuel Ma­cron pour­rait al­ler jus­qu’à 13 mil­liards. Mais quand on tord trop la ser­pillière, à un mo­ment, il n’y a plus d’eau ! »

Une chose est sûre, la po­li­tique me­née ac­tuel­le­ment par le gou­ver­ne­ment in­quiète Mi­chel Via­lay. « On nous an­nonce que des sub­ven­tions pro­mises pour la po­li­tique de la ville pour­raient

fi­na­le­ment ne pas être ver­sées. Nous ne sa­vons pas com­ment nous al­lons pou­voir conti­nuer à fonc­tion­ner », ex­plique-t-il.

S’ajoutent à ce­la les contrats ai­dés dont le maire ne sait pas s’ils pour­ront

être re­con­duits. « À Mantes, 140 per­sonnes bé­né­fi­cient de ces contrats dans des sec­teurs aus­si va­riés que la pe­tite en­fance, le sport, la culture, la pré­ven­tion ou l’en­tre­tien. Nous ne pour­rons

pas ti­tu­la­ri­ser ces 140 em­ployés », dé­plore-t-il.

En­fin, le maire s’est dit très in­quiet quant aux cré­dits con­cer­nant la ré­no­va­tion ur­baine. « Sous Fran­çois Hol­lande, cer­tains cré­dits qui étaient si­gnés, n’ont ja­mais été dé­blo­qués. Nous sem­blons bien par­tis pour vivre la même chose… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.