Plus de 500 élèves à l’école Uder­zo à la ren­trée pro­chaine

C’est un des grands chan­tiers de l’an­née. L’ex­ten­sion de l’école Uder­zo a dé­mar­ré. Elle vient pal­lier l’ac­crois­se­ment im­por­tant de po­pu­la­tion des bords de Seine. L’éta­blis­se­ment se­ra à l’ave­nir di­vi­sé en deux écoles dis­tinctes et ac­cueille­ra 500 élèves.

Le Courrier de Mantes - - Mantes-la-jolie - Cé­line Evain

Les en­tre­prises n’ont pas le choix : l’ex­ten­sion de l’école Uder­zo, dont les tra­vaux ont dé­jà dé­bu­té, ne pour­ront pas faire au­tre­ment que de li­vrer le bâ­ti­ment à la ren­trée 2018. Alors que les tra­vaux de ter­ras­se­ments ont dé­jà com­men­cé, les en­tre­pre­neurs s’at­tel­le­ront au gros oeuvre entre fé­vrier et juin pro­chain. Les mois les sé­pa­rant de sep­tembre leur per­met­tront d’ef­fec­tuer les fi­ni­tions et d’amé­na­ger le bâ­ti­ment. Coût to­tal de l’ou­vrage : 3,3 mil­lions d’eu­ros.

Des ter­rains ré­ser­vés de longue date

L’école Uder­zo, inau­gu­rée par le des­si­na­teur en per­sonne en 2006, est de­ve­nue trop étroite. La faute au dé­ve­lop­pe­ment du quar­tier des Bords de Seine. Du coup, au lieu de construire un nou­vel éta­blis­se­ment comme de nom­breuses per­sonnes, et no­tam­ment des élus de l’op­po­si­tion le ré­clament de­puis long­temps, la mai­rie a choi­si l’op­tion « on pousse les murs ».

« Nous avions pré­vu cette aug­men­ta­tion de po­pu­la­tion et ré­ser­vé les ter­rains alen­tour afin de réa­li­ser cette ex­ten­sion quand le mo­ment se­rait ve­nu »,

a ex­pli­qué le maire Mi­chel Via­lay.

Du coup, de 330 élèves au­jourd’hui, l’école Uder­zo va pas­ser à 500 élèves, ré­par­tis dans 12 classes de ma­ter­nelles et 8 classes élé­men­taires, contre 6 classes ma­ter­nelles et 8 élé­men­taires au­jourd’hui.

« Mais en réa­li­té, il y au­ra deux écoles bien dis­tinctes,

com­plète Ati­ka Hayet Mo­rillon, ad­jointe aux af­faires sco­laires,

avec deux en­trées, et deux di­rec­teurs »,

ce qui n’était pas le cas au­pa­ra­vant.

La cour de ré­créa­tion va éga­le­ment dou­bler sa sur­face to­tale, mais se­ra com­po­sée de deux es­paces bien dis­tincts. Le ré­fec­toire se­ra agran­di afin de pou­voir ac­cueillir les fu­turs de­mi­pen­sion­naires. Le nou­veau bâ­ti­ment, qui com­por­te­ra un étage, ac­cueille­ra de nou­velles classes en rez-de-chaus­sée. En haut, on trou­ve­ra no­tam­ment un dor­toir, ain­si que d’autres salles dont cer­taines se­ront dé­diées au ran­ge­ment, mais aus­si au pé­ri­sco­laire.

Vi­gi­lance sé­cu­ri­té

Au fi­nal, c’est toute l’école qui se­ra ré­or­ga­ni­sée. Par exemple, l’an­cienne salle des maîtres se­ra ré­ins­tal­lée au plus près des élèves, alors qu’ils en étaient plus éloi­gnés jus­qu’à pré­sent.

Du­rant les tra­vaux qui jouxtent l’école ac­tuelle, toutes les me­sures se­ront évi­dem­ment prises pour que la sé­cu­ri­té des en­fants ne soit ja­mais mise en

« Dé­jà, la grue ne fonc­tion­ne­ra pas pen­dant les ré­créa­tions. En­suite, au­cun sur­vol en charge ne se­ra ef­fec­tué au-des­sus de la cour »,

dan­ger.

ex­plique à son tour l’en­tre­pre­neur ENP de Ju­ziers. De quoi ras­su­rer les pa­rents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.