Un homme poi­gnar­dé dans la rue entre la vie et la mort

Le Courrier de Mantes - - L’actu Faits Divers - R.V.

La vic­time a été poi­gnar­dée en pleine rue et lais­sée pour morte. Dans la nuit de samedi à di­manche, vers 0 h 30, une per­sonne ve­nant dé­po­ser plainte voit cet homme de 46 ans, in­cons­cient et bai­gnant dans son sang, juste de­vant le com­mis­sa­riat de Mantes-la-Jo­lie.

Cet ha­bi­tant de Mantes-la-Jo­lie au­rait re­çu quatre coups de cou­teau : trois dans le dos, un dans la gorge. Il a été trans­por­té en état d’ur­gence ab­so­lu à l’hô­pi­tal Georges-Pom­pi­dou (Pa­ris XVe). Lun­di, une source proche du dos­sier, in­di­quait qu’il n’était pas en­core ti­ré d’af­faire.

Se­lon les pre­miers élé­ments de l’en­quête, la vic­time ve­nait du bar Le ter­mi­nus, si­tué face à la gare. Plu­sieurs té­moins ont in­di­qué qu’une ba­garre a écla­té dans la soi­rée entre deux hommes, dont l’un ar­mé d’un cou­teau, juste de­vant l’éta­blis­se­ment. Le qua­dra­gé­naire a-t-il ten­té de se ré­fu­gier au com­mis­sa­riat de po­lice après l’agres­sion ? Ou alors a-t-il été poi­gnar­dé de­vant l’hô­tel de po­lice ? L’en­quête de­vra faire la lu­mière sur ce point.

Un sus­pect, cor­res­pon­dant à la des­crip­tion don­née par les clients du bar, a été in­ter­pel­lé vers 4 heures, au Val Four­ré. Ce sont des jeunes du quar­tier qui ont don­né l’alerte, si­gna­lant à une pa­trouille avoir croi­sé la route d’un homme cou­vert de sang, ar­mé d’un cou­teau.

Un sus­pect in­ter­pel­lé puis in­ter­né

L’in­di­vi­du est un SDF de 23 ans. Au vu de son état men­tal, il a été in­ter­né en hô­pi­tal psy­chia­trique avant même d’être au­di­tion­né. La vic­time n’a pas pu être en­ten­due non plus. L’arme a éga­le­ment été re­trou­vée.

« On ne sait pas en­core s’ils se connais­saient, s’ils avaient pas­sé la soi­rée en­semble, s’il y a eu une dis­pute et le cas échéant pour

quel mo­tif », com­mente un en­quê­teur. Des pré­lè­ve­ments san­guins ont été ef­fec­tués sur les deux hommes pour sa­voir s’ils étaient sous l’em­prise d’al­cool ou de drogue. Leurs vê­te­ments ont éga­le­ment été sai­sis par la po­lice scien­ti­fique afin de pro­cé­der à des ana­lyses des traces de sang et ain­si mieux com­prendre les circonstances de la rixe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.