Ambiance fes­tive dans les CVS pour la jour­née portes ou­vertes

Ven­dre­di, les centres de vie so­ciale de la ville ont ou­vert leurs portes. L’oc­ca­sion pour les quatre centres que compte la ville de pré­sen­ter l’éven­tail de leurs ac­ti­vi­tés. Jeux, chants, danse et concerts, il y en avait pour tous les goûts.

Le Courrier de Mantes - - Mantes-la-jolie -

Dès l’ou­ver­ture, ils étaient dé­jà nom­breux aux portes des centres de vie so­ciale, si­tués aux quatre coins de Mantes.

À Gas­si­court, les bé­né­voles étaient mis à l’hon­neur. Ils ont pré­pa­ré l’évé­ne­ment en amont et mouillé le maillot sur place, pour ré­ga­ler le pu­blic. Un gos­pel « paix et amour » de bien­ve­nue, consti­tué d’une ving­taine de bé­né­voles, a par exemple ac­cueilli le pu­blic à 16 h. Slam, ini­tia­tion au djem­bé, ate­lier bien-être, an­ti­stress ou rire, le pro­gramme va­rié a fa­vo­ri­sé l’ex­pres­sion et les échanges entre les gé­né­ra­tions.

Une belle image

Pour les res­pon­sables aus­si, l’image était belle.

« Nous de­vons pé­ren­ni­ser cette ambiance. L’es­pace est ou­vert toute l’an­née et ce­la fe­rait cer­tai­ne­ment du bien de se re­trou­ver de temps en temps au­tour d’un re­pas par­ta­gé. C’est l’oc­ca­sion de prendre des nou­velles et de créer du lien »,

confie Fatima Roux, la di­rec­trice. Pas de quoi faire des en­vieux dans les autres quar­tiers de la ville, car des ate­liers, il y en avait aus­si du cô­té des trois autres centres. Aux Eglan­tines, aux Ga­rennes et à Ai­mé-Cé­saire, les as­so­cia­tions étaient prêtes à ac­cueillir le pu­blic.

« L’ob­jec­tif est de va­lo­ri­ser nos ac­tions par­te­na­riales et de faire connaître nos ac­ti­vi­tés »,

pré­cise Ami­na­ta Dial­lo-Turk, la di­rec­trice du CVS des Ga­rennes.

« Il il y a des échanges avec les pa­rents, et les jeunes sur le type d’ac­ti­vi­tés pro­po­sées et les bé­né­fices d’éven­tuelles adhé­sions »,

as­sure Ab­des­lam Ba­mou, le di­rec­teur du CVS des Eglan­tines.

Pour don­ner un aper­çu de la di­ver­si­té de leurs ac­ti­vi­tés et at­ti­rer un maxi­mum d’adhé­rents et de par­te­naires, les as­so­cia­tions avaient re­dou­blé d’ef­forts.

« Cer­taines qui ne s’adres­saient qu’aux pa­rents, par exemple, ont fait une ani­ma­tion sup­plé­men­taire pour les en­fants »,

confirme Stéphanie Be­nard, la di­rec­trice du CVS Ai­mé Cé­saire.

Des ate­liers lin­guis­tiques aux ate­liers de créa­tions, sans ou­blier les jeux, la dé­cou­verte et l’ini­tia­tion, ont ryth­mé la jour­née çà et là.

« C’est la pre­mière fois que je joue aux échecs et ça a l’air très ac­ces­sible »,

confie le pe­tit Ab­dou­laye, en pleine par­tie aux Ga­rennes. C’est une ac­ti­vi­té que pro­pose l’as­so­cia­tion SSAAD, spé­cia­li­sée dans la mé­dia­tion so­ciale et édu­ca­tive.

Om­ni­pré­sents dans les quatre CVS, concerts et bals im­pro­vi­sés étaient in­dé­nia­ble­ment le point com­mun de la jour­née. Un jo­li bo­nus était même of­fert aux vi­si­teurs des Eglan­tines :

« Nous avons une tom­bo­la en di­rec­tion des pa­rents dans la­quelle nous of­frons des jouets, pour leurs en­fants »,

di­rec­teur. a conclu le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.