Les comp­teurs « in­tel­li­gents » au coeur du dé­bat

De­puis 2015, le dé­ve­lop­pe­ment des nou­veaux comp­teurs Lin­ky, ne cesse d’évo­luer. Bien­tôt toutes les com­munes en se­ront équi­pées. Ce mer­cre­di, au conseil mu­ni­ci­pal, ces comp­teurs ont fait grand dé­bat.

Le Courrier de Mantes - - Bonnières-sur-seine - Mar­gaux Bour­gas­ser

Les nou­veaux comp­teurs « in­tel­li­gents » Lin­ky ne cessent de faire par­ler d’eux. Ils de­vraient pro­chai­ne­ment en­va­hir la ville de Bon­nières. Lors du conseil mu­ni­ci­pal mer­cre­di der­nier, le su­jet a fait grand dé­bat suite à une ques­tion orale dé­po­sée avant la séance par les conseillers mu­ni­ci­paux de l’op­po­si­tion.

In­quié­tude

Les ha­bi­tants de Bon­nières viennent de re­ce­voir un avis de l’EDF pré­voyant l’ins­tal­la­tion des nou­veaux comp­teurs Lin­ky sur la com­mune. Ces comp­teurs sont la pro­prié­té des com­munes et ne se­raient pas pris en charge par les as­su­rances dans les ga­ran­ties sous­crites. Les conseillers mu­ni­ci­paux de l’op­po­si­tion ont ain­si sou­hai­té évo­quer leurs inquiétudes et leurs in­ter­ro­ga­tions.

De nom­breuses ques­tions ont été sou­le­vées lors de ce dé­bat : du point de vue de la san­té en cas d’ins­tal­la­tion (par le dis­tri­bu­teur Ene­dis), la confi­den­tia­li­té et le res­pect de la vie pri­vée, la ren­ta­bi­li­té et éga­le­ment la fia­bi­li­té de ce ser­vice.

Suite à ces nom­breuses in­cer­ti­tudes, les conseillers de l’op­po­si­tion ont ain­si de­man­dé d’ins­ti­tuer un mo­ra­toire par dé­li­bé­ra­tion du conseil afin de blo­quer l’ins­tal­la­tion et la mise en ser­vice de ces comp­teurs Lin­ky. Ils at­tendent que le groupe Ene­dis dé­montre que toutes ces me­sures se­ront prises en compte pour s’as­su­rer que ces dis­po­si­tifs sont sans danger pour la po­pu­la­tion.

Dès le mois de no­vembre

Le dé­ploie­ment de ces comp­teurs a com­men­cé de­puis 2015 et plus de 3 mil­lions se­raient dé­jà ins­tal­lés. Mais ces nou­veaux comp­teurs « se­raient en des­sous des normes », d’après les dires de l’op­po­si­tion.

Le maire Jean-Marc Pom­mier a mal­gré tout an­non­cé que les tra­vaux concer­nant ces nou­veaux comp­teurs de­vraient com­men­cer dès le mois de no­vembre et du­rer pen­dant deux mois. « C’est presque une obli­ga­tion

pour les com­munes de le faire. »

Ces nou­veaux comp­teurs sont dits « in­tel­li­gent » car il n’y a plus be­soin d’un tech­ni­cien pour re­le­ver le comp­teur d’élec­tri­ci­té. De plus, l’ins­tal­la­tion de­vrait prendre 30 mi­nutes, il se­ra pla­cé au même en­droit que l’an­cien comp­teur et ne se­ra pas fac­tu­ré. La fi­liale EDF in­dique éga­le­ment qu’en cas de sur­con­som­ma­tion, l’élec­tri­ci­té se­ra cou­pée dans la zone d’ha­bi­ta­tion du­rant une courte du­rée.

Mal­gré l’op­po­si­tion qui

semble contre ces nou­veaux comp­teurs, la ma­jo­ri­té des élus est fa­vo­rable à cette ins­tal­la­tion. « Il faut sa­voir vivre avec son temps et ac­cep­ter la mo­der­ni­té » ex­plique un conseiller.

Conseil mu­ni­ci­pal du mer­cre­di 20 sep­tembre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.