«Le Châ­teau de verre»

Le Courrier de Mantes - - Cinéma - Pierre Li­mat

En 2013, Des­tin Da­niel Cret­ton se ré­vé­lait au grand pu­blic avec l’ex­cellent « Short Term 12 », pas­sé no­tam­ment par les fes­ti­vals de Lo­car­no et Deau­ville, où les spec­ta­teurs lui ont fait un triomphe. Sor­ti un an plus tard en France, sous le titre plus poé­tique « States of Grace », le film est loin d’avoir fait un car­ton mais cette petite pé­pite ins­pi­rée de l’ex­pé­rience d’édu­ca­teur du réa­li­sa­teur (et dont il avait dé­jà ti­ré un court mé­trage) a du­ra­ble­ment mar­qué ceux qui ont eu la chance de le voir, grâce à sa ma­nière de gé­rer les émo­tions de fa­çon à ce que tout ex­plose dans les der­nières se­condes. Quatre ans après cette jo­lie bombe à re­tar­de­ment, le ci­néaste est en­fin de re­tour der­rière la ca­mé­ra. Pen­dant ce laps de temps, sa co­mé­dienne prin­ci­pale Brie Lar­son a trans­for­mé l’es­sai en rem­por­tant l’Os­car de la Meilleure Ac­trice pour « Room », af­fron­té King Kong et dé­cro­ché le rôle de Cap­tain Mar­vel dans le long mé­trage su­per hé­roïque du même nom, pré­vu pour 2019. Mais elle a pris le temps de re­ve­nir chez ce­lui sans qui tout ce­ci n’au­rait sans doute pas été pos­sible, pour une adap­ta­tion du « Châ­teau de verre », ro­man au­to­bio­gra­phique de Jea­nette Walls cen­tré sur son édu­ca­tion en marge de la so­cié­té par une mère ar­tiste et un père haut en cou­leurs, qui re­pousse sans cesse sa pro­messe de construire le châ­teau de verre du titre à ses en­fants, contraints de se prendre eux-mêmes en main. Un su­jet qui per­met à Des­tin Cret­ton d’ex­plo­rer à nou­veau son thème de pré­di­lec­tion et d’évo­quer les pro­jets in­ache­vés de cha­cun, dans un cadre de film d’époque et sur un ton qui rap­pelle ce­lui de « Cap­tain Fan­tas­tic », sor­ti l’an der­nier. Mais en moins bien, la faute à son sta­tut de se­cond dans la chro­no­lo­gie, à quelques lon­gueurs et à un lé­ger clas­si­cisme dans l’en­semble. Le met­teur en scène peut tou­te­fois comp­ter sur ses co­mé­diens, Brie Lar­son, Nao­mi Watts et Woo­dy Har­rel­son, tous ex­cel­lents, en tête, et confirme au pas­sage son talent de di­rec­teur d’ac­teurs, puis­qu’au­cune fausse note dans le cas­ting ne vient pa­ra­si­ter ce beau drame où, là en­core, les émo­tions fi­nissent par af­fleu­rer alors que la fin ap­proche. Une preuve de plus qu’il fau­dra comp­ter avec ce ci­néaste et ses his­toires hu­maines dans les an­nées à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.