L’ap­pel au bé­né­vo­lat de la mai­rie pour l’en­tre­tien des es­paces verts

Le Courrier de Mantes - - Autour De Mantes - R.V.

La mu­ni­ci­pa­li­té fait ap­pel à la bonne vo­lon­té des ha­bi­tants pour l’en­tre­tien de ses es­paces verts. Comme Fla­court, de plus en plus de vil­lages, confron­tés aux res­tric­tions bud­gé­taires, de­mandent à leurs ad­mi­nis­trés quelques heures de bé­né­vo­lat pour ac­com­plir des menus tra­vaux.

Une éco­no­mie an­nuelle de 7 500 eu­ros

La mai­rie es­père ain­si éco­no­mi­ser 7 500 eu­ros par an : le prix du ser­vice fac­tu­ré par une en­tre­prise. Ce­la com­prend la tonte ré­gu­lière de 1 400m2 de pe­louse, ré­par­tis entre le parc de la mai­rie, le ci­me­tière et le che­min des Cor­don­niers, la taille des ar­bustes, l’en­tre­tien des gra­mi­nées et le désher­bage des mas­sifs. « La com­mu­nau­té ur­baine ne prend en charge que les es­paces verts se si­tuant sur la voi­rie, ex­plique Laurent Pa­pi­neau, ad­joint au maire. De­puis le dé­cès de l’agent char­gé des es­paces verts, il y a deux ans, nous fai­sons ap­pel à un pres­ta­taire pri­vé. C’est trop coû­teux dans le contexte

ac­tuel. »

La mu­ni­ci­pa­li­té a for­ma­li­sé sa de­mande par cour­rier au­près de soixante-dix foyers de Fla­court, suite à une dé­ci­sion du conseil mu­ni­ci­pal. Et dé­jà, vingt-neuf ré­ponses po­si­tives ont été ré­cep­tion­nées

en mai­rie. « On es­père re­ce­voir un maxi­mum de ré­ponses po­si­tives pour que cha­cun par­ti­cipe à une opé­ra­tion par an, soit quelques heures de bé­né­vo­lat », pré­cise l’élu.

La com­mune es­père mettre le dis­po­si­tif en oeuvre dès le prin­temps 2018. Les vo­lon­taires se­ront conviés à une réunion d’in­for­ma­tion dès le dé­but de l’an­née pro­chaine.

À Fla­court, la mu­ni­ci­pa­li­té de­mande aux ha­bi­tants de don­ner quelques heures de leur temps pour en­tre­te­nir les es­paces verts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.