La mai­son de san­té cherche déses­pé­ré­ment un se­cond mé­de­cin

Le Courrier de Mantes - - Houdan - R.V.

Ce­la n’au­ra cer­tai­ne­ment pas échap­pé aux usa­gers du centre de san­té : il manque une plaque sur la de­van­ture de l’éta­blis­se­ment. L’un des deux mé­de­cins gé­né­ra­listes est par­ti s’ins­tal­ler dans une autre com­mune en juin der­nier. Et son rem­pla­çant se fait at­tendre. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la mai­rie ne croule pas sous les can­di­da­tures, puis­qu’au­cun pro­fes­sion­nel de san­té ne s’est ma­ni­fes­té pour oc­cu­per le poste va­cant. « Ce­la fonc­tionne par le bouche à oreille », in­dique la maire, Jo­sette Jean.

En­vi­ron 2 000 per­sonnes sont sui­vies dans cette mai­son de san­té, où exercent aus­si dif­fé­rents spé­cia­listes et des pro­fes­sion­nels du pa­ra­mé­di­cal. Le gé­né­ra­liste res­tant, Doc­teur Lu­cia­ni, doit au­jourd’hui faire des ho­raires à ral­longe car il a hé­ri­té d’une grande par­tie des pa­tients qui ve­naient se faire soi­gner par son confrère. « Seul, il ne peut pas bé­né­fi­cier de sub­ven­tions pour son se­cré­ta­riat, sou­ligne la maire. En plus, se­lon le ca­hier des charges de l’Agence ré­gio­nale de san­té (ARS), il doit y avoir deux gé­né­ra­listes. Pour l’ins­tant, l’ARS ne dit rien, mais jus­qu’à quand ? »

Prête à tout, la com­mune a même ache­té un lo­ge­ment, pour le mettre à dis­po­si­tion du fu­tur mé­de­cin, le temps qu’il s’ins­talle dans la ré­gion. « Cin­quante mai­sons neuves ont été li­vrées ré­cem­ment à Con­dé­sur-Vesgre. On en at­tend dix sup­plé­men­taires, ajoute l’élue. Les nou­veaux ar­ri­vants se font re­fu­ser à la mai­son de san­té, ils ne com­prennent pas. On nous de­mande de construire, mais com­ment faire pour at­ti­rer des ha­bi­tants si on n’a pas les ser­vices en consé­quence ? »

Ce centre de san­té de 360m2, qui a coû­té 1,280 mil­lion d’eu­ros, a ou­vert ses portes en jan­vier 2016. Un po­do­logue, un psy­cho­logue, deux os­téo­pathes, deux in­fir­mières, une dié­té­ti­cienne, une sage-femme et donc un gé­né­ra­liste sur les deux pré­vus tra­vaillent au sein de cet équi­pe­ment, au­tour de salles d’at­tente com­munes.

Avec l’ar­ri­vée de nou­veaux ha­bi­tants dans son vil­lage, Jo­sette Jean, la maire, es­père qu’un se­cond gé­né­ra­liste s’ins­tal­ler bien­tôt au centre de san­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.