Le FCM en­fin vic­to­rieux

Se­vrés de suc­cès de­puis deux mois, les Sang et Or ont re­dres­sé la tête face à une so­lide équipe de Rennes au terme d’une ren­contre à sus­pense.

Le Courrier de Mantes - - Sports - Ri­chard Milla

Après deux re­vers consé­cu­tifs en cham­pion­nat et une éli­mi­na­tion en Coupe de France, les joueurs man­tois ont pu pous­ser un gros ouf de sou­la­ge­ment, sa­me­di soir, en en­re­gis­trant sur le fil leur deuxième vic­toire de la sai­son contre une re­dou­table ré­serve ren­naise ren­for­cée par sept néo-pro­fes­sion­nels. « On n’a pas lâ­ché et on a pous­sé jus­qu’au bout, ap­pré­ciait le ma­na­ger gé­né­ral du FC Man­tois, Ro­bert Men­dy. J’es­père que ce se­ra le dé­but d’une belle dy­na­mique po­si­tive. » « Nous avons été op­por­tu­nistes en dé­but de match et réa­listes par la suite, chose qu’on n’ar­ri­vait pas à faire », com­plé­tait le mi­lieu de ter­rain Mi­chael La­cen. L’at­ta­quant Ars­lane Gue­diou­ra, bu­teur pro­vi­den­tiel au bout du temps ad­di­tion­nel, et au­teur de son deuxième but sous ses nou­velles cou­leurs mal­gré un temps de jeu ré­duit, com­men­tait : « Si l’équipe en est là, c’est seule­ment par manque de réa­lisme et de concen­tra­tion. À bien y re­gar­der, au­cune for­ma­tion n’est au­des­sus de la nôtre de­puis le dé­but du cham­pion­nat ! »

Des rem­pla­çants à la hau­teur

En­trés en cours de match, ces deux joueurs ont si op­por­tu­né­ment ap­por­té leur pierre à l’édi­fice et contri­bué à la vic­toire fi­nale des Sang et Or que ce­la semble dé­sor­mais un crève-coeur pour le staff tech­nique man­tois d’en­vi­sa­ger leur fu­tur uni­que­ment sur le banc des rem­pla­çants. « La ques­tion se pose en

ef­fet, ad­met Ro­bert Men­dy, car je me mets à leur place, même si leur état d’es­prit est ir­ré­pro­chable. Il va fal­loir faire tour­ner, ré­par­tir les temps

de jeu et faire en sorte que tous les joueurs ac­ceptent de sor­tir de temps en temps de l’équipe. » Qu’en pensent les

in­té­res­sés ? « Je vis vrai­ment bien la concur­rence au sein du groupe, et je me mets aus­si à la place du coach, confesse

Gue­diou­ra. On ne peut être que onze sur le ter­rain au coup d’en­voi et c’est comme ça. » « Pour moi, il n’y a pas de sou­ci, pré­cise La­cen. L’idée est de res­ter concer­né afin que la sai­son se passe bien pour le groupe. » Quoi qu’il en soit, c’est un groupe mo­bi­li­sé

qui ré­cep­tion­ne­ra l’épou­van­tail lo­rien­tais sa­me­di pro­chain pour le match en re­tard de la 8e jour­née. « On va abor­der Lo­rient avec confiance, » ter­mine le ma­na­ger gé­né­ral man­tois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.