Ve­nez vous ini­tier à la per­ma­cul­ture

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - LA VILLE EN PARLE - Virginie Oks

Il y a en­core un an, le ter­rain de la Mar­nière à Cham­bour­cy était un ter­rain vague en friche ; c’est au­jourd’hui un jo­li jar­din de 7 350 m2 où co­ha­bitent joyeu­se­ment arbres, fruits, lé­gumes, abeilles et oi­seaux. Un jar­din ex­tra­or­di­naire comme le chan­tait Charles Tre­net, en­tiè­re­ment dé­dié à la per­ma­cul­ture.

« Nous avons ren­con­tré Pierre Mo­range au mo­ment où la mai­rie de Cham­bour­cy ve­nait d’ac­qué­rir le ter­rain, ex­plique Ales­san­dro Thel­lung de Eco­wise, l’or­ga­nisme char­gé de la ges­tion du jar­din. Il a tout de suite été sé­duit par l’idée d’un es­pace dé­dié à la per­ma­cul­ture, cette ap­proche glo­bale vi­sant à mettre en place des sys­tèmes du­rables et res­pec­tueux de la na­ture ».

Au­jourd’hui, on trouve sur ce ter­rain une fo­rêt jar­din, une mare, un jar­din man­da­la, un ré­cu­pé­ra­teur d’eau, une serre, une ruche, un com­pos­teur… En un an, ce ne sont pas moins d’une cen­taine d’ar­bustes qui ont été plan­tés. Choyés, ar­ro­sés, en­tre­te­nus et dé­gus­tés par les 50 bé­né­voles de l’as­so­cia­tion les fruits et les lé­gumes ont des sa­veurs in­com­pa­rables.

« La per­ma­cul­ture est une forme d’agri­cul­ture par­ti­cu­liè­re­ment bien adap­tée aux zones pé­ri-ur­baines, ajoute Ales­san­dro Thel­lung. Car elle fonc­tionne très bien sur des pe­tites sur­face, voire même des mi­cro sur­faces comme les bal­cons ». Ain­si grâce à ces tech­niques, un po­ta­ger de 25m2 per­met de faire pous­ser près de 300 kg de fruits et de lé­gumes par an.

Face à l’en­goue­ment crois­sant pour ces tech­niques res­pec­tueuses du vi­vant sous toutes ses formes, Eco­wise pro­pose des for­ma­tions d’ini­tia­tion à la per­ma­cul­ture. Sur un week-end, Ales­san­dro Thel­lung, son as­so­cié Oli­vier Gruié et d’autres spé­cia­listes tels que Jo­seph Chauf­frey ex­pliquent le fonc­tion­ne­ment d’un sol vi­vant (grâce au paillage ou au com­pos­tage), les as­so­cia­tions de culture, les tech­nique des buttes, le se­mis, le re­pi­quage… Chaque for­ma­tion pou­vant ac­cueillir jus­qu’à vingt per­sonnes maxi­mum.

« A terme, nous ai­me­rions éga­le­ment pro­po­ser des for­ma­tions spé­ci­fiques pour les sco­laires des en­vi­rons et étendre ce mode de pen­sée du­rable aux en­tre­prises car la per­ma­cul­ture n’est pas qu’une tech­nique agri­cole, c’est une vé­ri­table phi­lo­so­phie qui per­met de conce­voir l’éco­no­mie dans une ap­proche mo­dé­rée et res­pec­tueuse, au­then­ti­que­ment cir­cu­laire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.