Pre­mière ren­trée à l’école Les Terres Rouges

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - LA VILLE EN PARLE - Fa­bien Dé­zé

Inau­gu­rée of­fi­ciel­le­ment le sa­me­di 2 sep­tembre après un an de tra­vaux, l’école ma­ter­nelle Les Terres Rouges a ac­cueilli 83 en­fants ré­par­tis en trois classes, lun­di der­nier lors de la ren­trée sco­laire. Cette école qui a coû­té 2,6 mil­lions d’eu­ros fait la fier­té du maire de Ver­nouillet, Pas­cal Col­la­do. « C’est un équi­pe­ment mo­derne, sé­cu­ri­sé, res­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment, se fé­li­cite l’édile. Les lo­caux sont spa­cieux, près de 1 000 m2. L’os­sa­ture est en bois avec des baies vi­trées lu­mi­neuses. C’est un bâ­ti­ment à basse consom­ma­tion d’éner­gie. »

Des classes plus spa­cieuses

À l’in­té­rieur de l’école, on re­trouve quatre classes et quatre es­paces par­ta­gés (salle de mo­tri­ci­té, es­pace pé­ri­sco­laire…). « C’est beau­coup mieux qu’avant, se ré­jouit Laëtitia Pa­qui, la di­rec­trice qui of­fi­ciait au­pa­ra­vant à l’école du Clos-des-vignes, ré­ser­vée dé­sor­mais uni­que­ment aux élèves de l’élé­men­taire. On a de l’es­pace, on est au calme. Les pa­rents sont contents de chan­ger de lo­caux, ceux du Clos-des­vignes étaient plus pe­tits. On gagne en­vi­ron 15m2 par classe, ce n’est pas rien. Et puis on a des ran­ge­ments dans chaque pièce. »

L’ac­cueil des en­fants se fait jus­qu’à 8 h 45 le ma­tin et 13 h 45 l’après-mi­di. Ce­la per­met aux pa­rents qui ont des en­fants à dé­po­ser dans d’autres éta­blis­se­ments d’avoir un peu plus de temps à leur dis­po­si­tion. Ces der­niers ont d’ailleurs été sé­duits par les lo­caux lors de l’inau­gu­ra­tion. « Elle est très belle et très spa­cieuse, juge Au­drey dont la pe­tite fille vient d’en­trer en pe­tite sec­tion. L’école est plus agréable que celle du Clos-des-vignes où était mon fils. Même la cour de ré­créa­tion est sym­pa car les en­fants peuvent s’abri­ter sous un toit quand il pleut. » « C’est agréable d’être ac­cueilli dans des lo­caux neufs, juge de son cô­té Thi­baut dont le fils est éga­le­ment en­tré en pe­tite sec­tion. C’est très lu­mi­neux et très fonc­tion­nel, il y a un es­pace dé­dié pour chaque ac­ti­vi­té. Et puis il y a du sta­tion­ne­ment à cô­té pour fa­ci­li­ter l’ac­cès des pa­rents. »

L’em­pla­ce­ment de cette école avait long­temps été contes­té, no­tam­ment par l’as­so­cia­tion Bien vivre à Ver­nouillet, étant construite près de champs agri­coles trai­tés avec des pes­ti­cides dan­ge­reux. Il semble que les choses soient dé­sor­mais ren­trées dans l’ordre. « J’ai en­ten­du par­ler de la po­lé­mique mais je ne suis pas in­quiet, on fait confiance à la mai­rie », conclut un pa­rent d’élève.

Au­drey et sa pe­tite fille sont sé­duites par les lo­caux de l’école Les Terres Rouges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.