La ré­si­dence étudiante a ou­vert

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - LA VILLE - M.D.

Les étu­diants saint-ger­ma­nois ont pu in­ves­tir la nou­velle ré­si­dence étudiante Ar­té­mis, si­tuée, elle aus­si, dans le quar­tier de la lisière Pereire, au 11, rue Hen­ri-du­mont. Les cent stu­dios de 20 à 36 m2 sont qua­si­ment tous loués, à « plus de 90 % », pré­cise le maire. Cette ré­si­dence, en grande par­tie des­ti­née aux élèves de Science-po Saint-ger­main-en-laye, s’ins­crit dans la vo­lon­té de la ville d’être un ter­ri­toire d’ac­cueil pour les étu­diants. Ca­mille, étudiante en 2e an­née d’école d’in­fir­mière loge dans la ré­si­dence de­puis la ren­trée. « Il est dif­fi­cile de se lo­ger en ville, les loyers sont éle­vés. C’est donc une chance de pou­voir avoir une chambre en ré­si­dence étudiante. L’an­née der­nière, j’étais au Pecq ». Sa­rah et Fran­çois étu­dient eux à Science-po Saint-ger­main et ap­pré­cient le fait de vivre avec d’autres étu­diants de l’école. « On peut échan­ger plus fa­ci­le­ment et par­ler avec des étu­diants d’autres an­nées, avoir des conseils et dé­ve­lop­per son ré­seau ».

2 500 étu­diants

« Il y a ac­tuel­le­ment 2 500 étu­diants à Saint-ger­main et nous de­vrions ra­pi­de­ment ar­ri­ver à 3 000, avec la mon­tée en puis­sance de Science-po. Il est im­por­tant que les étu­diants res­tent en ville et la po­si­tion géo­gra­phique s’y prête bien avec une offre cultu­relle, spor­tive, des ca­fés, des bars en centre-ville… Nous avons une carte à jouer dans ce do­maine-là et il faut que les étu­diants res­tent en ville », af­firme Ar­naud Pé­ri­card. Le maire veut d’ailleurs ac­cueillir une cen­taine d’étu­diants de l’uni­ver­si­té de War­wick au Royaume-uni sur un nou­veau pro­gramme d’échange. Des tra­vaux d’une nou­velle ré­si­dence étudiante à cô­té de Science-po vont éga­le­ment dé­bu­ter pro­chai­ne­ment.

La ré­si­dence est ou­verte de­puis juillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.