Pré­co­ci­té : une soi­rée à ne pas ra­ter

Le 19 oc­tobre pro­chain, le blog Pa­ris à l’ouest or­ga­nise une soi­rée d’échange sur la pré­co­ci­té en pré­sence de trois spé­cia­listes du su­jet, à l’au­di­to­rium Cha­no­rier à Crois­sy.

Le Courrier des Yvelines (Poissy) - - LA VILLE - Mi­chel Sei­man­do

« Même si elle est un don, la pré­co­ci­té peut-être dé­rou­tante à vivre au quo­ti­dien pour le pré­coce et son en­tou­rage », ex­plique Ca­the­rine Thou­ve­nin, du blog Pa­ris à l’ouest.

Ca­the­rine a d’ailleurs été confron­tée à ces pro­blé­ma­tiques avec ses propres en­fants. « Dès que j’ai su, j’ai cher­ché dans la lit­té­ra­ture les ex­pli­ca­tions au fonc­tion­ne­ment des en­fants pré­coces qui ont un com­por­te­ment dif­fé­rent, moi je dis un câ­blage per­son­nel sur le mode hy­per : sen­si­bi­li­té, frus­tra­tion, en­thou­siasme, en­nui, re­la­tion­nel… »

Des pa­rents par­fois iso­lés, per­dus

Lorsque les pa­rents dé­couvrent que leur en­fant est pré­coce, souvent la fra­trie est concer­née, ils se re­trouvent iso­lés, per­dus.

Dans notre so­cié­té, on n’aime pas mettre en avant les per­sonnes : pour­tant, chaque per­sonne pré­coce peut trou­ver sa voie. « Je me suis aper­çu que les in­for­ma­tions n’étaient pas simples à ob­te­nir, qu’il était com­pli­qué d’ex­pli­quer tout ce­la à l’école et que les en­sei­gnants n’étaient pas non plus tou­jours for­més à ce­la. » C’est pour ré­pondre à tout un tas de ques­tions que Ca­the­rine a pen­sé or­ga­ni­ser cette soi­rée confé­rence-dé­bat-en­traide.

Trois in­ter­ven­tions at­ten­dues

« Les pa­rents ont be­soin d’in­for­ma­tions et de res­sources proches de chez eux. Il faut leur dire que la pré­co­ci­té, c’est une chance à sai­sir ! » Le 19 oc­tobre pro­chain, trois spé­cia­listes vont se re­layer pour ex­pli­ci­ter la pré­co­ci­té : Del­phine So­mers-mer­ton (for­mée en neu­ros­ciences, con­seil en pro­fils aty­piques) va se mettre dans la tête d’un en­fant pré­coce, ce qu’il aime, comment il voit les choses… En­suite, Ma­rie Le­vard (ex-chef d’éta­blis­se­ment du ly­cée-col­lège Le Bon Sauveur au Vé­si­net) va rap­pe­ler comment son éta­blis­se­ment ac­cueillait, dans un pro­jet spé­ci­fique, les élèves pour qui la pré­co­ci­té n’était pas simple.

En­fin, Chan­tal Bourges (coach en dis­ci­pline po­si­tive) ex­pli­que­ra sa dé­marche bien­veillante et ferme qui vise à ac­com­pa­gner les pa­rents pour que les en­fants puissent s’épa­nouir dans leur sin­gu­la­ri­té.

Se­ront éga­le­ment pré­sents en­core la li­brai­rie Une autre Page de Crois­sy qui four­ni­ra les livres in­con­tour­nables à lire sur le su­jet, une or­tho­pho­niste du Vé­si­net ain­si qu’une psy­cho­thé­ra­peute de Crois­sy.

La pré­co­ci­té, un thème qui de­vrait in­té­res­ser de nom­breuses fa­milles, souvent iso­lées quand elles dé­couvrent que leur en­fant a ce don.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.