Couacs à ré­pé­ti­tion à la nou­velle pis­cine

De­puis son ou­ver­ture au mois d’août, la nou­velle pis­cine de Saint-ger­main-en-laye ac­cu­mule les pro­blèmes. Après plu­sieurs fer­me­tures pour rai­sons tech­niques, l’éta­blis­se­ment a été pri­vé d’eau pour les douches et les toi­lettes jeu­di 2 no­vembre.

Le Courrier des Yvelines (Saint-Germain-en-Laye) - - LA UNE - Phi­lippe Rou­deillat

La nou­velle pis­cine in­ter­com­mu­nale de Saint-ger­mai­nen-laye avait ou­vert au mois d’août avec quelques jours de re­tard sur la date ini­tia­le­ment pré­vue. Fal­lait-il dé­jà y voir le pré­sage d’une mise en ser­vice com­pli­quée ? Cer­tains pour­raient bien s’en convaincre, car de­puis, l’éta­blis­se­ment ne cesse d’ac­cu­mu­ler les pro­blèmes.

Pri­vés de douches et de toi­lettes

Le der­nier sou­ci ren­con­tré date du jeu­di 2 no­vembre. Des ou­vriers tra­vaillant sur le chan­tier de ré­ha­bi­li­ta­tion de l’an­cienne pis­cine olym­pique si­tuée juste à cô­té, ont per­cé une ca­na­li­sa­tion d’eau du fait, semble-t-il, de l’ab­sence de mar­queurs cen­sés aler­ter de sa pré­sence dans le sol, pri­vant la nou­velle struc­ture d’eau po­table. Une bonne par­tie de la jour­née, les na­geurs, les per­sonnes fré­quen­tant la salle de fit­ness, mais aus­si le per­son­nel, n’ont pas pu ac­cé­der aux douches ou aux toi­lettes. Mal­gré une in­ter­ven­tion ra­pide, l’eau n’a pu être ré­ta­blie avant 18h car les ou­vriers ont joué de mal­chance. Après avoir ef­fec­tué une pre­mière ré­pa­ra­tion, la ca­na­li­sa­tion en ques­tion s’est per­cée à un autre en­droit.

Un pro­blème de chlo­ra­mine fin oc­tobre

Cette pé­ri­pé­tie du 2 no­vembre pour­rait presque pa­raître « anec­do­tique » si elle ne ve­nait s’ajou­ter à la liste d’autres ren­con­trées de­puis l’ou­ver­ture. Ain­si, une pre­mière fer­me­ture est in­ter­ve­nue fin août suite à des pro­blèmes d’élec­tri­ci­té liés à un sous-di­men­sion­ne­ment du câble ali­men­tant l’éta­blis­se­ment. Fin sep­tembre, le 27, le nou­veau bas­sin avait dû fer­mer ses portes au pu­blic près d’une se­maine suite à un pro­blème de chlo­ra­mine dont les ni­veaux s’avé­raient trop im­por­tants. Cette der­nière est une mo­lé­cule qui se dé­gage quand le chlore mis dans l’eau pour l’as­sai­nir ren­contre une im­pu­re­té. Mal­gré la fer­me­ture au pu­blic et donc l’ab­sence sup­po­sée d’im­pu­re­tés, le pro­blème avait de­meu­ré, obli­geant les res­pon­sables à faire ve­nir des ex­perts pour iden­ti­fier la source du pro­blème, à sa­voir un sou­ci dans la concep­tion des gou­lottes, et pou­voir pro­cé­der à la ré­ou­ver­ture le mer­cre­di 4 oc­tobre. Si les choses semblent être ren­trées dans l’ordre, de­puis cet in­ci­dent, la di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment exige le port du bon­net pour tous les na­geurs sous peine de se voir re­fu­ser l’ac­cès.

Nou­velle fer­me­ture en oc­tobre

Deux se­maines plus tard, c’est l’es­pace « forme » qui de­vrait fer­mer ses portes « pour rai­sons tech­niques ».

Pris en otage par tous ces pro­blèmes, le Syn­di­cat in­ter­com­mu­nal en charge de la ges­tion de la pis­cine re­grou­pant sept com­munes (Ai­gre­mont, Cham­bour­cy, Ma­reil-mar­ly, Mar­ly-le­roi, Le Pecq, Le Vé­si­net et Saintger­main-en-laye), a dû ba­tailler ferme avec les en­tre­prises ayant ef­fec­tué les tra­vaux pour que les choses soient ré­so­lues. Lors du der­nier conseil mu­ni­ci­pal, le maire Ar­naud Pé­ri­card, ex­pli­quait avoir eu une réunion « mus­clée » avec l’ar­chi­tecte.

« Nous ne de­vrions pas avoir de nou­velles sur­prises »

Reste que cette suc­ces­sion de mésa­ven­tures in­ter­pelle et sou­lève des ques­tions. En ef­fet, ce bâ­ti­ment tem­po­raire et son bas­sin créés no­tam­ment pour ac­cueillir le pu­blic, les as­so­cia­tions et les écoles pen­dant la re­struc­tu­ra­tion de l’an­cien bâ­ti­ment abri­tant le bas­sin olym­pique sont-il en me­sure d’as­su­rer leur rôle ? Rap­pe­lons que l’an­cienne pis­cine ne de­vrait pas rou­vrir ces portes avant, au mi­ni­mum, l’été 2018.

In­ter­ro­gé, le Syn­di­cat in­ter­com­mu­nal se veut op­ti­miste. « Je pense que sur le bâ­ti­ment tem­po­raire, la phase de ré­ou­ver­ture est ter­mi­née et que nous ne de­vrions pas avoir de nou­velles sur­prises », in­dique Mat­thieu Saillard le di­rec­teur gé­né­ral des ser­vices des Syn­di­cats in­ter­com­mu­naux. Ce der­nier ajoute qu’une ré­flexion est en cours pour voir com­ment of­frir une com­pen­sa­tion aux clients lé­sés par les fer­me­tures.

Jeu­di 2 no­vembre, les ou­vriers in­ter­ve­nant sur le chan­tier de la re­struc­tu­ra­tion de l’an­cienne pis­cine olym­pique ont en­dom­ma­gé une ca­na­li­sa­tion, pri­vant la nou­velle d’eau pour les douches et les toi­lettes.

Les pro­blèmes se suc­cèdent de­puis l’ou­ver­ture de la pis­cine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.