Toute l’ac­tua­li­té cy­cliste

Fon­tai­ne­bleau (Seine-et-Marne) – La 18e édi­tion du Pa­ris-Nice Cy­clo s’est te­nue du 14 au 23 juin. Cette grande aven­ture spor­tive et hu­maine a réuni 225 cy­clistes ve­nus de toute la France et de l’étran­ger.

Le Cycle - - Sommaire - F.P.

> Pa­ris-Nice Cy­clo

Après les deux pré­cé­dentes édi­tions (2013 et 2015) où l’or­ga­ni­sa­tion avait choi­si Bayonne comme des­ti­na­tion fi­nale, cette 18e édi­tion a re­pris les prin­cipes de ce qui a fait le suc­cès de la ma­ni­fes­ta­tion, soit une « clas­sique » Pa­ris-Nice. An­dré Le­roux, pré­sident du club de Wis­sous (91), est tou­jours l’ins­pi­ra­teur et le maître à bord au sein de cette cy­clo créée en 1979. Cette année, le par­cours pro­po­sait 10 étapes pour un to­tal de 1 470 km et 28 000 m de dé­ni­ve­lé. L’as­cen­sion des plus grands cols al­pestres était au me­nu avec une in­cur­sion en Ita­lie du cô­té de Cu­neo et la dé­cou­verte de deux ma­gni­fiques cols ita­liens, la Lom­barde et la Fi­nestre. Bien ai­dés par une mé­téo splen­dide, avec une cha­leur presque ca­ni­cu­laire cer­tains jours, les 225 par­ti­ci­pants ont pu pé­da­ler à leur aise, sans pen­ser à rien d’autre, grâce à l’ef­fi­ca­ci­té de l’équipe or­ga­ni­sa­trice, aux pe­tits soins pour trans­fé­rer les ba­gages, pré­pa­rer les re­pas et les ra­vi­taille­ments et sub­ve­nir aux be­soins en cas de dé­faillance mé­ca­nique ou phy­sique. Par­mi les par­ti­ci­pants, on trou­vait des néo­phytes qui se lan­çaient pour la pre­mière fois dans une telle aven­ture, comme Phi­lippe Del­mas, Au­ver­gnat de coeur mais li­cen­cié au VC Mas­sy-Pa­lai­seau (91). Ce der­nier a sa­vou­ré ces dix jours de vé­lo qui lui ont per­mis de faire de nom­breuses ren­contres. « J’étais ré­joui d’avoir été ca­pable de par­cou­rir tous ces ki­lo­mètres sans pé­pin phy­sique, et c’étaient aus­si de bons mo­ments d’émo­tion de dé­cou­vrir tous ces ma­gni­fiques cols qui ont ja­lon­né les étapes » , a-t-il ex­pli­qué. Et de conclure jo­li­ment en di­sant que « le che­min [était] plus beau que la des­ti­na­tion » . Il ne reste donc plus qu’à es­pé­rer que, de­vant le sa­tis­fe­cit gé­né­ral des concur­rents, une 19e édi­tion voie le jour dans deux ans, même si le poids de l’or­ga­ni­sa­tion – et des an­nées qui passent – est tou­jours un peu plus lourd à chaque fois !

C’est sous un so­leil ra­dieux que les concur­rents ont pu par­tir à l’as­saut des cols.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.