La lé­gè­re­té sans com­pro­mis

Quand on parle de vé­lo lé­ger, on se dit qu’il y au­ra des com­pro­mis. De ceux qui im­posent de choi­sir entre le confort et la ri­gi­di­té, entre le com­por­te­ment et le poids. Mais le Me­ri­da Scul­tu­ra est une ma­chine qui réa­lise une syn­thèse des qua­li­tés d’un ca­dr

Le Cycle - - Essai - Par F. Iehl

Le Me­ri­da Scul­tu­ra pré­sente des lignes très fluides et pures qui, avant de don­ner une sen­sa­tion de lé­gè­re­té, donnent celle de vi­tesse. Un sen­ti­ment qui ne se dé­ment pas quand on l’en­fourche pour la pre­mière fois. Il faut dire que son poids, conju­gué à sa ri­gi­di­té, vous in­cite à re­lan­cer sou­vent.

Ner­vo­si­té

Ce vé­lo est une bombe, aus­si bien sur le plat qu’en mon­tée. En plaine, on ap­pré­cie sa ré­ac­ti­vi­té qui per­met de bon­dir ins­tan­ta­né­ment. Les sprints se né­go­cient de fa­çon très agres­sive quand on dé­marre à basse vi­tesse, il faut juste pen­ser à des­cendre les dents après pour ne pas pla­fon­ner à une ca­dence de pé­da­lage trop éle­vée. En côte, en re­vanche, re­prendre de la vi­tesse en sor­tie de vi­rage s’ef­fec­tue de fa­çon très fluide, et il n’y a pas be­soin de jouer du dé­railleur. La ri­gi­di­té des roues DT Swiss RC 28 Mon Chas­se­ral est bien pré­sente lors des ac­cé­lé­ra­tions puis­qu’on ne res­sent au­cune dé­rive.

Ri­gi­di­té

On ne par­le­ra pas tant de ri­gi­di­té brute que d’ho­mo­gé­néi­té. Ce Me­ri­da nous im­pres­sionne vrai­ment : on ne sent ni ex­cès ni fai­blesse dans la ri­gi­di­té des roues, du cadre, de la fourche ou du gui­don. Cha­cun de ces élé­ments semble étu­dié pour fonc­tion­ner avec les autres, sans amoin­drir leurs per­for­mances et sans mettre en évi­dence leurs fai­blesses. Sur le plat, on res­sent cet ef­fet face au vent ou quand il s’agit de rou­ler au train. Le vé­lo fi le sans mou­ve­ments pa­ra­sites et re­trans­met tout l’ef­fort du cy­cliste. Le pla­teau de 50, qui se montre moins fa­cile à en­rou­ler lors d’un ef­fort maxi­mal qu’un 52 ou un 53 dans la du­rée, peut pé­na­li­ser l’uti­li­sa­teur. On com­pen­se­ra ça là en­core

en des­cen­dant les dents, mais avec le risque de se re­trou­ver avec un trop long dé­ve­lop­pe­ment. Il se pro­duit la même chose en mon­tée, où cette « sta­bi­li­té » fait mer­veille. Avec un peu d’éner­gie, on ar­ri­ve­ra à ob­te­nir une ré­ponse dy­na­mique du cadre pour se sor­tir d’un mo­ment de fai­blesse, quand vous êtes plan­té dans une côte. Tou­te­fois, si on a vrai­ment un bra­quet trop grand, il fau­dra re­mon­ter les dents, même si on ar­rive à prendre l’as­cen­dant sur le vé­lo avec un peu de sa­voir-faire. Confort Vrai vé­lo de course, le Me­ri­da Scul­tu­ra 9000 est un mo­dèle qui se montre très confor­table, y com­pris à une vi­tesse rai­son­nable de 25 km/ h. Les pe­tites vi­bra­tions sont as­sez bien at­té­nuées, la selle Ita­lia SLR Kit Car­bo­nio se montre plus souple que son châs­sis ne le lais­sait sup­po­ser avec un ga­ba­rit lé­ger et to­nique. C’est une bonne sur­prise. Pi­lo­tage La géo­mé­trie et la ré­par­ti­tion des masses nous aident à pro­fi­ter le mieux pos­sible des pneus Conti­nen­tal Grand Prix 4000S 2 en sec­tion de 25 mm sur routes sèche et mouillée. La ri­gi­di­té du vé­lo dans son in­té­gra­li­té per­met d’en ti­rer le meilleur par­ti et d’ap­pré­cier le tem­pé­ra­ment plu­tôt joueur du Me­ri­da Scul­tu­ra 9000. Le vé­lo s’ins­crit par­fai­te­ment dans les courbes et off re des chan­ge­ments de di­rec­tion ra­pides et pré­cis. Le frei­nage est sa­tis­fai­sant, même si sur l’ar­rière on note que l’étrier a ten­dance à frot­ter sou­vent d’un cô­té ou de l’autre. La po­si­tion sous la boîte nous plaît tou­jours aus­si peu pour des rai­sons pra­tiques de ré­glage, de chan­ge­ment de roue, voire tout sim­ple­ment de main­te­nance. Ac­ces­soires Les points d’ap­pui sont très sa­tis­fai­sants, car tous les com­po­sants as­surent leur part du tra­vail, no­tam­ment au ni­veau de la ri­gi­di­té, de l’er­go­no­mie (avec la po­tence FSA OS- 99, le cintre FSA K-Force Com­pact). Les roues DT Swiss RC 28 Mon Chas­se­ral op­ti­misent la ner­vo­si­té et la ri­gi­di­té du vé­lo, pour notre plus grand plai­sir. Rap­port qua­li­té-prix On re­gret­te­ra ce­pen­dant, à ce ta­rif, de ne pas bé­né­fi­cier de la ver­sion eTap – élec­tro­nique sans fil – du groupe Sram Red. À 10 000 €, ce­la au­rait été jus­ti­fié. L’autre as­pect un peu gê­nant est le pé­da­lier com­pact. Le pla­teau de 34 dents peut être utile pour une cy­clo en mon­tagne, mais pas en plaine ; idem pour le 50 qui peut se mon­trer court et in­ci­ter à pas­ser sur les pe­tits pi­gnons. Un pé­da­lier mid-com­pact 52/36 avec une cas­sette 12-30 se­rait un vrai plus qui per­met­trait de pro­fi­ter plei­ne­ment des pos­si­bi­li­tés du vé­lo.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.