Une in­ter­face réus­sie

Vous êtes lié au vé­lo par les pé­dales, le cintre et la selle. Le ré­glage et la qua­li­té de ces points d’ap­pui rentrent dans la ca­té­go­rie du confort pos­tu­ral et du confort dy­na­mique.

Le Cycle - - Dossier -

Pour les pé­dales, en de­hors du fait d’avoir le sys­tème de ver­rouillage avec une cer­taine li­ber­té an­gu­laire, il suf­fit de s’as­su­rer que tout est en état de fonc­tion­ner. L’usure des cales et du mé­ca­nisme est à sur­veiller. Vous de­vez prê­ter at­ten­tion aux chaus­sures, l’élé­ment le plus im­por­tant, et par­ti­cu­liè­re­ment au choix des se­melles. Comme pour les cadres, il existe dif­fé­rentes ri­gi­di­tés. Les mo­dèles les plus haut de gamme, ceux que les pros adoptent, sont très ri­gides et sont donc à ré­ser­ver aux pra­ti­quants spor­tifs. Si vous avez vrai­ment be­soin de sou­plesse au ni­veau des pieds, les se­melles en Ny­lon se­ront re­com­man­dées.

CINTRE ET TIGE DE SELLE

La po­tence n’ap­porte pas de confort dy­na­mique. En re­vanche, elle per­met d’at­teindre les cotes de po­si­tion. Les po­tences ahead­set sont ré­ver­sibles et cer­taines ont des angles qui peuvent sur­éle­ver le cintre sans avoir à aug­men­ter de fa­çon exa­gé­rée le nombre de cales sur le pi­vot. Le confort au ni­veau du cintre vient de sa forme (car­rée, ronde ou ana­to­mique). On pour­ra adop­ter une forme com­pacte si on souffre en al­lant cher­cher un ap­pui bas. At­ten­tion aux formes en ailes d’avion, la prise en main ne convient pas à tout le monde. Avec des ru­bans de cintre et des in­serts fil­trants, on a la pos­si­bi­li­té d’amé­lio­rer le res­sen­ti de la prise en main. Deux ru­bans l’un sur l’autre per­met­tront d’avoir une pré­hen­sion moins stres­sante si vous avez de grandes mains. Un in­sert en élas­to­mère pro­duit les mêmes ef­fets avec une meilleure filtration des chocs. Le choix de gants avec des paumes ren­for­cées et un rem­bour­rage peut éga­le­ment rendre ser­vice. On peut uti­li­ser une tige de selle spé­ciale pour amé­lio­rer l’amor­ti de la par­tie ar­rière du vé­lo. Ar­ti­cu­lée et jouant sur l’élas­ti­ci­té du car­bone ou avec des in­serts en élas­to­mère, une telle tige ap­porte ain­si un peu plus de confort. La selle reste l’élé­ment pri­mor­dial. Si vous n’êtes pas content de votre as­sise en termes de confort, il peut être in­té­res­sant de mo­di­fier ce point d’ap­pui. Le rem­bour­rage a presque moins d’im­por­tance que la forme et l’em­pla­ce­ment des ap­puis. Les marques pro­posent au­jourd’hui dif­fé­rentes lar­geurs et formes. Il existe éga­le­ment des selles aty­piques (Proust, ISM, SMP) qui ré­solvent à leur fa­çon les pro­blèmes d’ap­pui pé­ri­néaux. Ne les més­es­ti­mez pas, mais n’ou­bliez pas que si vous tou­chez à votre selle, il vous fau­dra ré­adap­ter toute la po­si­tion.

Cer­taines tiges de selle peuvent éga­le­ment fil­trer les vi­bra­tions. Ce n’est pas es­thé­tique, mais c’est ef­fi­cace. Plu­sieurs fa­bri­cants pro­posent des kits avec des in­serts à mettre sous le ru­ban de cintre. Il existe éga­le­ment des gui­do­lines plus ou moins épaisses.

Le cintre in­té­gral n’est pas un mo­dèle confor­table, si on doit ef­fec­tuer des ré­glages très per­son­na­li­sés. Pour choi­sir votre selle, il existe des sys­tèmes d’aide qui dé­bouchent sur le prêt d’un mo­dèle d’es­sai. Ne vous en pri­vez pas !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.