NOU­VELLE-AQUI­TAINE

Châ­tel­le­rault (Vienne) – De­puis plus de 50 ans, De­nis Re­ca­zens en­tre­tient sa pas­sion pour le vé­lo. Il s’est d’ailleurs lan­cé un dé­fi, bou­cler la Tran­con­ti­nen­tal Race, un pé­riple par­tant de la Bel­gique et se ter­mi­nant en Grèce.

Le Cycle - - Régions - L.D.

> Se­maine fé­dé­rale de cy­clo­tou­risme > Tour de France > De­nis Re­ca­zens

Dans le Châ­tel­le­rau­dais, il n’y a pas que Sylvain Cha­va­nel, le pro de l’équipe Di­rect Ener­gie. Un autre Châ­tel­le­rau­dais se lance des dé­fis. De­nis Re­ca­zens, di­rec­teur de la conces­sion au­to­mo­bile Geor­get, a pris le dé­part, le 28 juillet, de la Trans­con­ti­nen­tal Race. Ce par­cours de 4 000 km re­liant le mur de Gram­mont, en Bel­gique, aux mo­nas­tères des mé­téores en Grèce. Il passe par l’Al­le­magne, l’Ita­lie, la Rou­ma­nie et la Slo­va­quie, avant que les can­di­dats ne posent leurs roues en Grèce, à l’ex­tré­mi­té sud de la pé­nin­sule des Bal­kans. « Les 300 par­ti­ci­pants, d’une cin­quan­taine de na­tio­na­li­tés, partent en au­to­no­mie com­plète, sans as­sis­tance tech­nique : nous de­vons nous dé­brouiller seul » , in­di­quait De­nis Re­ca­zens. Le choix de l’iti­né­raire est libre, il suf­fit de poin­ter à cha­cun des quatre contrôles si­tués sur chaque point de pas­sage obli­ga­toire. Il lui fau­dra pas­ser à Schloss Lich­ten­stein, en Al­le­magne, puis à monte Grap­pa, en Ita­lie, et aux Hautes Ta­tras, en Slo­va­quie. De­nis a bien pré­pa­ré son par­cours qu’il doit ef­fec­tuer en deux se­maines. À rai­son de 280 km par jour, il es­père ar­ri­ver dans les dé­lais et réa­li­ser son ob­jec­tif, ter­mi­ner cette épreuve dans le mi­lieu du clas­se­ment. Avant le dé­part, De­nis Re­ca­zens a ac­cu­mu­lé les longues sor­ties, comme celle de 430 km dans le Mé­doc pen­dant le week-end pré­cé­dant le dé­part. Ori­gi­naire de l’Aude, âgé de 52 ans, il pra­tique la bi­cy­clette de­puis ses 11 ans et cu­mule chaque année de 12 000 à 13 000 km. De­puis le prin­temps, chaque jour, avant de re­joindre la conces­sion, il a ef­fec­tué une séance de ho­me­trai­ner de 50 km. Le quin­qua­gé­naire était prêt pour ce raid qui est très ap­pré­cié – il y a plus de 1 000 de­mandes, mais 300 par­ti­ci­pants sont sé­lec­tion­nés. « Je vais rou­ler de 5 h du ma­tin jus­qu’à 18 h. J’ai bien re­pé­ré mon par­cours, mais je sais qu’il me fau­dra un men­tal d’acier pour réus­sir mon dé­fi » , dé­cla­rait De­nis. « ce que je crains le plus, c’est la pluie et le froid » , conti­nuait-il. Avant d’ajou­ter : « Et puis il y a le coup de pompe et plus rien dans les jambes au mi­lieu de nulle part. » La route se­ra longue, mais De­nis part pour réus­sir.

Il n’y a pas que la ba­gnole dans la vie, il y a aus­si le vé­lo ! Telle est la maxime de De­nis Re­ca­zens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.