Il a plu­tôt f ière al­lure notre pe­lo­ton français French flair

Le Cycle - - Édito -

Les fins d’an­nées échappent ra­re­ment à leurs lots de ré­tros­pec­tives et de bi­lans. Comme un ul­time re­gard sur le pas­sé pour mieux ap­pré­hen­der l’an­née à ve­nir, cet épi­sode aide à tour­ner une page en dou­ceur dans l’es­poir d’en écrire une plus belle en­core. Dans le do­maine du vé­lo, l’an­née 2017 fut plu­tôt un bon cru. Nous pou­vons même nour­rir de grandes am­bi­tions pour l’ave­nir, tant le cyclisme professionnel nous a gra­ti­fiés de belles courses cette saison. Une saison bo­ni­fiée par le com­por­te­ment des cou­reurs français. Sans faire preuve de chau­vi­nisme, nos cham­pions ont fait souf­fler un vent de pa­nache sur le cyclisme mon­dial au point de se de­man­der si le french flair n’est pas pas­sé des épaules de nos pauvres rug­by­men sur celles de nos cou­reurs cy­clistes. Il a quand même fière al­lure notre pe­lo­ton français avec tous ces jeunes ta­lents à la tête bien faite, des gueules de jeunes pre­miers et des qua­li­tés à re­vendre… à l’image d’ailleurs du nou­veau pré­sident de l’Union cy­cliste in­ter­na­tio­nale. Ce­pen­dant, cette eu­pho­rie de cir­cons­tance n’oc­culte pas pour au­tant les sem­pi­ter­nelles ten­ta­tives de triche et les pro­blèmes de sé­cu­ri­té qui ont tra­gi­que­ment frap­pé la fa­mille cy­cliste. Alors, si au­jourd’hui, sans doute plus que ja­mais, on per­çoit une réelle vo­lon­té des ins­tances su­pé­rieures d’éli­mi­ner la fraude sous toutes ses formes, on a l’im­pres­sion que sur le dos­sier sé­cu­ri­té, nous en sommes tou­jours au stade des in­ten­tions. C’est sur ce ter­rain qu’il fau­dra vrai­ment pro­gres­ser en 2018 afin que l’on prenne tou­jours au­tant de plai­sir sur nos ma­gni­fiques routes en toute sé­ré­ni­té. Meilleurs voeux !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.