Éli­sa­beth a le vé­lo dans la peau

Ba­li­ros (Py­ré­nées-At­lan­tiques) – Après 15 an­nées pas­sées dans l’élite du cyclisme fé­mi­nin, Éli­sa­beth Che­van­neB­ru­nel – au­jourd’hui Éli­sa­beth Bra­chet – coule des jours heu­reux en Béarn avec son ma­ri et ses deux filles.

Le Cycle - - Régions -

Ceux qui connaissent Éli­sa­beth dans le cadre de ses mis­sions au sein du groupe Orange, en tant que res­pon­sable du centre de re­cou­vre­ment de Pau, sont loin d’ima­gi­ner qu’elle pos­sède un beau pal­ma­rès de cy­cliste de haut ni­veau. Du­rant sa car­rière, de 1992 à 2006, elle a si­gné quelques per­for­mances qui sont ren­trées dans l’his­toire. Par­mi ses faits d’armes, ci­tons son titre de championne du monde Ju­nior à Perth (Aus­tra­lie) en 93, sa 6e place au Tour de France 94 où elle fi­nit meilleure jeune, son titre eu­ro­péen à Villach (Au­triche) en 97, sa 9e place lors des Cham­pion­nats du monde Élite à Plouay en 2000 (1re Fran­çaise), et sa vic­toire d’étape sur le Tour de France 2006 avec à la clé le maillot de meilleur grim­peur. C’est à l’is­sue de cette épreuve qu’Éli­sa­beth dé­ci­da d’ar­rê­ter la com­pé­ti­tion car elle avait le sen­ti­ment que le cyclisme fé­mi­nin n’évo­luait Éli­sa­beth (à gauche) à cô­té de Vir­gi­nie Gi­ba­nel, sa par­te­naire au Raid Ama­zones 2018. pas. Il est vrai qu’elle ve­nait de vivre une triste ex­pé­rience en per­dant, lors de l’avant-der­nière étape, sa 3e place au clas­se­ment gé­né­ral pour avoir at­ten­du sa voi­ture de dé­pan­nage pen­dant 20 mi­nutes en bord de route. Au­jourd’hui ma­riée à Ni­co­las Bra­chet, ma­man de deux filles, Jeanne 6 ans et Ma­rie 3 ans, Éli­sa­beth fait du vé­lo pour le plai­sir. La sol­li­ci­ta­tion et l’en­thou­siasme de quelques-unes de ses amies l’ont conduite cette saison à re­prendre une li­cence Ufo­lep pour pra­ti­quer le cy­clo-cross. C’est une fa­çon pour elle de pré­pa­rer le Raid Ama­zones, son pro­chain dé­fi, qu’elle s’est lan­cé avec Vir­gi­nie Gi­ba­nel. Au-de­là du vo­let hu­ma­ni­taire au­quel les en­ga­gées par­ti­ci­pe­ront, ce duo, ap­pe­lé

, de­vra af­fi­cher une belle condi­tion sur 50 km à VTT, 16 km en ca­noë, 17 km de trail, course d’orien­ta­tion, tir à l’arc… Une aven­ture pour la­quelle le duo re­cherche des par­te­naires fi­nan­ciers. Page Fa­ce­book : les Raid’euses d’Hen­ri IV

M.B.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.