C-L-M

Trans­fé­rer les watts

Le Cycle - - Dossier -

Pour rou­ler vite il faut cer­taines dis­po­si­tions : un men­tal d’acier et un phy­sique souple et puis­sant. Souple pour of­frir le moins de sur­face fron­tale, et puis­sant car il faut « pous­ser » pour at­teindre les 50 km/ h de moyenne ! On trouve donc de bonnes brutes bien « denses » dans cette ca­té­go­rie. Les spé­cia­listes pèsent au-des­sus des 73-75 kg, et les puis­sances ne sont pas loin des 500 W sur l’heure. Il y a de la cuisse et ce­la se res­sent sur le choix du ma­té­riel – il faut se sou­ve­nir que c’est le cy­cliste qui re­pré­sente presque 90 % de la ré­sis­tance à l’air. Donc, toute la ma­chine est op­ti­mi­sée pour lui don­ner une po­si­tion pro­fi­lée et « confor­table » per­met­tant d’éco­no­mi­ser de la puis­sance d’un cô­té et de dé­ve­lop­per tous ses watts, de l’autre.

Seul face au vent, le par­ti­ci­pant à un contre-la-montre ne peut pas se ca­cher.acher. Il faut qu’il se fasse tout pe­tit pour ren­trer dans le vent lee plus e ef­fi­ca­ce­ment pos­sible. Et pour ce­la, en plus de sa po­si­tion,n il lui lu faut un vé­lo « in­vi­sible » au vent et très ri­gide !

LE CADRE Rè­gle­ment UCI oblige, il y a des di­men­sions qu’on ne peut pas dé­pas­ser, ce qui li­mite le pro­fi­lage d’au­tant. Là en­core, il faut trou­ver le bon com­pro­mis avec la ri­gi­di­té. Mais comme le poids n’est pas aus­si han­di­ca­pant qu’ailleurs, c’est sur...

La roue len­ti­cu­laire est in­con­tour­nable sur les chro­nos. Elle est ici équi­pée d’un pneu, le choix de To­ny Martin.

Pour res­ter en place, To­ny Martin n’hé­site pas à mettre du pa­pier de verre sur sa selle. Il ne glisse pas certes, mais sa peau aime moins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.