Gra­vel

Le gra­vel, qui ras­semble les cultures de la route, du cy­clo-cross, du VTT et du vin­tage, se dé­ve­loppe pro­gres­si­ve­ment dans l’Hexa­gone. Nous vous fai­sons un pa­no­ra­ma tech­nique des in­fluences du mar­ché de cette nou­velle pra­tique vrai­ment très agréable.

Le Cycle - - Sommaire - Par C. Le­roy

Pour ceux qui au­raient dé­cro­ché du pe­lo­ton du dé­ve­lop­pe­ment du mar­ché, le gra­vel est un nou­veau type de vé­lo plu­ri­dis­ci­pli­naire. Cette ma­chine vous per­met au cours de la même sor­tie de rou­ler sur des routes as­phal­tées et non bi­tu­mi­nées, des che­mins fo­res­tiers et sen­tiers, des singles tracks, des pistes larges (voies vertes, voies de dé­fense des fo­rêts contre l’in­cen­die)… En quelque sorte, c’est le vé­lo avec le­quel vous pou­vez pé­da­ler où bon vous semble. Cette nou­velle ca­té­go­rie de pro­duits pré­sente aus­si des ca­rac­té­ris­tiques tech­niques. Le cadre, se­lon les marques et leur his­toire, dis­pose de géo­mé­tries plus orien­tées cy­clo­sport, VTT ou cy­clo-cross. Sa forme gé­né­rale est celle d’un vé­lo de route avec une coupe plu­tôt en­du­rance. On re­trouve des châs­sis droits ou slo­ping, une douille de di­rec­tion plus haute ou clas­sique, des bases courtes ou al­lon­gées. Cer­tains fa­bri­cants adaptent le meilleur de chaque sec­teur et pro­posent des pro­duits dont la po­ly­va­lence consti­tue un vrai atout. Le ma­té­riau est plus va­rié que sur la route. On trouve de l’acier, du ti­tane, de l’alu­mi­nium, du car­bone et même du bam­bou. Chaque ma­té­riau offre des avan­tages et des in­con­vé­nients, et il fau­dra faire des com­pro­mis quant au com­por­te­ment du vé­lo. On peut lar­ge­ment choi­sir en fonc­tion de son bud­get, de sa pra­tique et de son style. Au­jourd’hui, les maî­trises des ma­té­riaux per­mettent de spé­cia­li­ser, de ty­per le cadre.

ROUES ET PNEUS, L’ÉLÉ­MENT CLÉ DU GRA­VEL

En gra­vel, il est vrai que le code laisse de cô­té l’es­prit course pur, et le confort tient une place im­por­tante dans les com­po­santes des pro­duits. Tou­te­fois, après avoir rou­lé plu­sieurs gra­vel bikes, le dy­na­misme doit te­nir un rôle pri­mor­dial dans le com­por­te­ment, à moins de faire le choix de ne rou­ler qu’en mode

crui­sing sur de longues pistes peu val­lon­nées, ce qui est tout à fait louable et fait aus­si par­tie de l’âme de la dis­ci­pline. Mais comme le gra­vel in­cite sou­vent à la re­lance sur les par­cours, le dy­na­misme gé­né­ré par la géo­mé­trie, la ri­gi­di­té et les choix tech­niques sont les points com­muns de nom­breuses mon­tures. Si la no­tion de lé­gè­re­té est tou­jours le che­val de ba­taille des pra­ti­quants (et des fa­bri­cants), il fau­dra à notre avis plu­tôt op­ter pour un vé­lo avec du confort ver­ti­cal, tout en main­te­nant une ri­gi­di­té la­té­rale pro­pice aux re­lances. En­fin, le train rou­lant, c’est-à-dire l’en­semble roues-pneus, est en­core plus im­por­tant que sur la route, comme en cy­clo-cross et en VTT. C’est la touche fi­nale d’une ma­chine agréable et po­ly­va­lente. Le tu­be­less tout comme le frein à disques sont in­con­tour­nables. Pour le pre­mier, dé­jà parce qu’il est plus fiable qu’une chambre à air, et sur­tout parce qu’il va par­ti­ci­per au confort gé­né­ral et au grip sans nuire au ren­de­ment. Pour le se­cond, vu les condi­tions mé­téo et les dé­ni­ve­lés très va­riables que l’on ren­contre en gra­vel, cette tech­ni­ci­té est de ri­gueur sur le vé­lo. Les construc­teurs in­tègrent les disques hy­drau­liques en 140 ou 160 mm mon­tés en Flat Mount. Les axes tra­ver­sants, ou thru axles, sont (presque) de­ve­nus la norme.

LE MONOPLATEAU RÈGNE SUR LA DIS­CI­PLINE

En ce qui concerne les sec­tions et les pres­sions, elles se font en fonc­tion des pré­fé­rences de cha­cun. Pour les no­vices, on consi­dère que pour une pra­tique ma­jo­ri­tai­re­ment route avec des che­mins durs, le 700 x 30 mm est adap­té. En in­cluant plus des sen­tiers pa­vés, ro­cailleux, che­mins fo­res­tiers à vos sor­ties, les sec­tions de 700 x 35, 700 x 40 sont à choi­sir. En­fin, si vous rou­lez ma­jo­ri­tai­re­ment sur les single tracks

>> ro­cailleux où l’adhé­rence est va­riable avec des cir­cuits val­lon­nés, le 650x 47 se­ra plus adap­té. Hut­chin­son, Ma­vic, Sch­walbe, Pa­na­ra­cer, Spe­cia­li­zed, Clé­ment… les ma­nu­fac­tu­riers pro­posent au­jourd’hui de nom­breux mo­dèles dans toutes les di­men­sions et toutes les sculp­tures pos­sibles. Les des­sins des chapes pri­vi­lé­gient le grip ou le ren­de­ment. La di­men­sion des roues et des pneus mo­di­fie le ren­de­ment, le grip et le com­por­te­ment du vé­lo. Pour une ef­fi­ca­ci­té de rou­lage mais avec un faible grip, on as­so­cie un grand dia­mètre de roue et une pe­tite sec­tion de pneu. Pour une ef­fi­ca­ci­té de rou­lage moins bonne mais avec un ex­cellent grip, on com­bine un pe­tit dia­mètre de roue et une sec­tion im­por­tante. Pour la trans­mis­sion, les in­con­di­tion­nels du gra­vel pré­fèrent le monoplateau. Trans­mis­sion épu­rée et simple à gé­rer dans tous les pro­fils de par­cours ren­con­trés. Le fa­bri­cant Sram est évi­dem­ment à la tête de l’offre ad hoc. Mais on peut adap­ter un pla­teau spé­cial, comme chez TA (X One110), à l’image de ce qui se fait en cy­clo-cross pour ceux qui sou­haitent conser­ver une trans­mis­sion Shi­ma­no. Pour ceux qui res­tent rou­tiers dans l’âme et rou­le­ront peu en « rough dirt » comme on dit et sur che­mins car­ros­sables, le double pla­teau (com­pact) s’avère une op­tion pos­sible, à l’ins­tar de Ca­nyon qui pro­pose son Grail avec ce type de trans­mis­sion. Les 11 vi­tesses sont la norme et la ma­jo­ri­té des vé­los du mar­ché se re­trouve donc avec un seul le­vier com­bi­né sur le cintre, à l’image des vé­los de mon­tagne épu­rés des pros de l’équipe Once.

UN MELTING-POT DE CULTURES CY­CLISTES

Le cintre du vé­lo gra­vel, avec peu de drop et très éva­sé en bas pour maî­tri­ser le vé­lo en des­cente, consti­tue la marque de fa­brique du sec­teur. En tant que rou­tier, on a une pe­tite pré­fé­rence pour le gui­don de course tra­di­tion­nel, mais ce­lui du gra­vel fait par­tie du « dress code » de la dis­ci­pline. Après un pe­tit temps d’adap­ta­tion, on s’y fait vite. En­fin, l’ef­fer­ves­cence pour le gra­vel touche tous les ac­teurs du cycle, en par­ti­cu­lier ceux du tex­tile. À la croi­sée des ten­dances route, VTT, vin­tage et fa­shion, les vê­te­ments sont tech­niques et mo­dernes. Alors si vous vous lan­cez dans l’aven­ture, il y a fort à pa­rier que vous ai­me­rez cette pra­tique, car celle-ci ras­sure le rou­tier sans grand ba­gage tech­nique (et qui ga­lère en VTT), in­té­resse le cy­clo qui veut rou­ler par­tout et ti­tille le vé­té­tiste qui maî­tri­se­ra les zones tech­niques. Le gra­vel est dans les tous les cas une spé­cia­li­té avec un état d’es­prit in­té­res­sant par le mel­ting­pot des cultures dont il s’ins­pire. Que ce soit tech­ni­que­ment, cultu­rel­le­ment ou dans le style, em­bras­sez to­ta­le­ment cette pra­tique et vous ne pour­rez être dé­çu. Vous pou­vez même vous lais­ser pous­ser la barbe ou la mous­tache et vous se­rez fin prêt pour les longs « ride »!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.