Par­ti de Da­kar avec du cour­rier La ne ré­pond plus

Mer­moz et son équi­page dé­fiaient l’At­lan­tique pour faire pas­ser le cour­rier. La ligne se mon­tra une nou­velle fois im­pi­toyable.

Le Fana de l'Aviation - - Ce Jour-là… - Par Alexis Ro­cher

C’était l’époque où mé­ca­ni­ciens, na­vi­ga­teurs et pi­lotes comp­ta­bi­li­saient leurs tra­ver­sées de l’At­lan­tique à l’ins­tar des grands na­vi­ga­teurs du temps de la Ma­rine à voile au XVIIIe siècle.

Au pe­tit ma­tin du 7 dé­cembre, lorsque le La­té­coère 300 La Croix­du-Sud quit­ta Da­kar, Alexandre Pi­cho­dou, se­cond pi­lote, ne to­ta­li­sait pas moins de 39 tra­ver­sées, alors le re­cord pour Air France se­lon Les Ailes. Jean Mer­moz le sui­vait avec 24 tra­ver­sées, puis ar­ri­vait Jean La­vi­da­lie, mé­ca­ni­cien (21), Hen­ri Ezan, na­vi­ga­teur (17) et Ed­gar Cru­veil­her, ra­dio (11).

Cette fa­meuse tra­ver­sée res­tait pé­rilleuse. Le 10 fé­vrier, le La­té­coère 301 Ville-de-Bue­no-Aires avait dis­pa­ru avec ses six membres d’équi­page. Air France avait néan­moins dé­ci­dé de pour­suivre l’ex­ploi­ta­tion com­mer­ciale de la ligne. La Croix-du-Sud par­tait pour sa 24e tra­ver­sée de­puis dé­cembre 1933 les­tée de 282 kg de cour­rier. Der­nier mes­sage, la­co­nique, à 10 h 43 : “Cou­pons mo­teur ar­rière droit”. Puis plus rien. Les se­cours s’or­ga­ni­sèrent. Guillau­met par­tit en fin d’après­mi­di avec le Far­man F.2200 Villede-Men­do­za pour cher­cher son com­pa­gnon d’aven­ture. Les Al­le­mands

FON­DA­TION LA­TÉ­COÈRE

Spé­cia­le­ment conçu pour fran­chir l’At­lan­tique sud, le La­té­coère 300 vo­lait de­puis dé­cembre 1931. Il ef­fec­tua sa pre­mière tra­ver­sée de l’At­lan­tique sud le 3 jan­vier 1934.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.