FO­CUS Un mar­ché en mu­ta­tion,

Pour des usages bien dé­ter­mi­nés et sous l’in­fluence d’un chan­ge­ment de fis­ca­li­té, nombre d’en­tre­prises pour­raient être ten­tées de se conver­tir aux vé­hi­cules à es­sence. Sur fond de per­cée des SUV et des construc­teurs pre­mium.

Le Figaro Magazine - - Special Flotte Auto - ÉRIC GIBORY

Pour prendre leurs dé­ci­sions, les en­tre­prises doivent sou­vent rendre leur ar­bi­trage en in­cluant la fis­ca­li­té dans leur ré­flexion. La ges­tion des flottes de vé­hi­cules d’en­tre­prise n’y échappe pas. Pour les au­to­mo­biles de ses col­la­bo­ra­teurs, une en­tre­prise est sou­mise au bo­nus-ma­lus, à la taxe sur les vé­hi­cules d’en­tre­prise (TVS), au sys­tème des avan­tages en na­ture, à la vi­gnette au­to­mo­bile, aux péages, etc. Dans une étude réa­li­sée par Lea­seP­lan, la fis­ca­li­té a re­pré­sen­té 19 % du coût d’usage d’un vé­hi­cule en France en 2016. Le ni­veau de taxa­tion ex­plique tou­jours le suc­cès du die­sel dans les en­tre­prises. Avec une ré­cu­pé­ra­tion de 80 % de la TVA sur ce car­bu­rant, les pro­fes­sion­nels ont vite fait leurs cal­culs et dé­laissent des mo­dèles es­sence dont les consom­ma­tions et les émis­sions de CO2 au ki­lo­mètre sont plus éle­vées. Pour lut­ter contre la su­pré­ma­tie du ga­zole, les en­tre­prises peuvent ré­cu­pé­rer 10 % de la TVA sur l’es­sence de­puis le 1er jan­vier der­nier. Ce pour­cen­tage va aug­men­ter pro­gres­si­ve­ment pour at­teindre 80 % à par­tir de 2021. « Dé­sor­mais, les en­tre­prises vont pou­voir choi­sir leurs vé­hi­cules en fonc­tion des usages et non plus seule­ment se­lon la fis­ca­li­té », se fé­li­cite Ber­nard Four­niou, pré­sident de l’Ob­ser­va­toire du vé­hi­cule d’en­tre­prise (OVE), think tank ap­par­te­nant au groupe BNP Pa­ri­bas.

LE DIE­SEL EN PERTE DE VI­TESSE ?

Les sta­tis­tiques de ventes de 2016 confirment la pré­do­mi­nance du die­sel dans les flottes. L’an der­nier, cette tech­no­lo­gie a mo­bi­li­sé 78,63 % des achats d’au­to­mo­biles et 96,66 % de ceux d’uti­li­taires par les en­tre­prises. Tous types de vé­hi­cules confon­dus, le ga­zole re­pré­sente 85,99 % des im­ma­tri­cu­la­tions. Sur un an, sa part de mar­ché baisse de 1,35 %. Quant à la part de l’es­sence, au­to­mo­biles et uti­li­taires confon­dus, elle a at­teint 10,77 % en 2016. Sur le seul seg­ment des vé­hi­cules par­ti­cu­liers, les vo­lumes de ventes des mo­dèles car-

bu­rant au su­per ont ga­gné 30,6 % sur un an. Der­rière cette pro­gres­sion, il faut voir la mon­tée en puis­sance des vé­hi­cules hy­brides re­char­geables.

En ce dé­but d’an­née, la pos­si­bi­li­té de ré­cu­pé­rer une par­tie de la TVA sur l’es­sence n’a pas eu d’in­ci­dence sur les dé­ci­sions des ache­teurs. « Cette me­sure va por­ter ses fruits au cours de la deuxième ou de la troi­sième an­née d’ap­pli­ca­tion », es­time Ber­nard Four­niou. « Avant de bas­cu­ler vers l’es­sence, les en­tre­prises vont ré­flé­chir à l’évo­lu­tion de leur stra­té­gie. Elles se dé­ci­de­ront en fonc­tion des ki­lo­mé­trages réa­li­sés et de l’offre pro­po­sée par les construc­teurs. »

Au pre­mier tri­mestre 2017, les ventes de VP et VUL à es­sence baissent de 12,4 %, quand celles des mo­dèles die­sel aug­mentent de 5 %. Avec un coût plus éle­vé à l’achat, mais un car­bu­rant moins cher, des consom­ma­tions plus basses, et donc des émis­sions de CO2 me­su­rées, le die­sel garde sa lé­gi­ti­mi­té éco­no­mique quand le vé­hi­cule roule beau­coup. Les pro­fes­sion­nels fixent la li­mite aux en­vi­rons de 15 000 ki­lo­mètres par an. →

LES EN­TRE­PRISES ACHÈTENT

UN VÉ­HI­CULE SUR TROIS

Quel que soit le car­bu­rant choi­si, les en­tre­prises ren­forcent leurs flottes. En 2016, 789 783 au­to­mo­biles et uti­li­taires sont ve­nus gros­sir les rangs de leurs parcs, soit une crois­sance de 8,1 % après une an­née 2015 dé­jà par­ti­cu­liè­re­ment dy­na­mique. Les pro­fes­sion­nels tirent le mar­ché au­to­mo­bile glo­bal puisque ce der­nier ne pro­gresse que de 5,2 % sur la même pé­riode. En 2016, les en­tre­prises ont re­pré­sen­té 32,56 % des ventes d’au­to­mo­biles et d’uti­li­taires en France.

Le pre­mier tri­mestre 2017 marque un lé­ger flé­chis­se­ment à – 0,8 % (- 6,7 % pour les au­to­mo­biles et + 8,1 % pour les uti­li­taires), quand le mar­ché glo­bal pro­gresse de 5,6 %. Phé­no­mène im­por­tant, les en­tre­prises fran­çaises achètent tri­co­lore. La part des marques hexa­go­nales at­teint 60 % sur le mar­ché des flottes contre 55,3 % tous pu­blics confon­dus. Avec Ci­troën, DS et Peu­geot, le groupe PSA oc­cupe la place de nu­mé­ro 1 et a pe­sé pour 31,42 % des ventes d’au­to­mo­biles et d’uti­li­taires au­près des en­tre­prises en 2016. Les vo­lumes de Ci­troën, DS et Peu­geot pro­gressent res­pec­ti­ve­ment de – 0,5 %, + 0,2 % et + 5,1 %. Dans le do­maine des vé­hi­cules par­ti­cu­liers, Ci­troën mise cette an­née sur la nou­velle C3 qui réa­lise, tra­di­tion­nel­le­ment, un quart de ses ventes aux en­tre­prises.

De 150 000 en 2015, les ventes d’au­to­mo­biles et d’uti­li­taires Peu­geot sont pas­sées à 160 000 en 2016 et de­vraient at­teindre 170 000 en 2017. Le Lion ren­contre un grand suc­cès grâce à sa gamme tra­di­tion­nelle tout en ac­cé­lé­rant dans les SUV avec une gamme com­plète de trois mo­dèles (2008, 3008 et 5008).

LES SUV CHANGENT LA PHY­SIO­NO­MIE DES FLOTTES

Avec 28 300 ventes en 2016, le groupe FCA (Fiat Ch­rys­ler Au­to­mo­biles) et ses marques Al­fa Ro­meo, Fiat, Lan­cia et Jeep ef­fec­tuent un vé­ri­table bond puisque leurs vo­lumes pro­gressent de 19 %. En 2017, l’Al­fa Ro­meo Stel­vio, pre­mier SUV de l’his­toire de la marque au trèfle, et le Jeep Com­pass vont ve­nir dy­na­mi­ser les ventes. En trois à quatre ans, le groupe FCA a mul­ti­plié les lan­ce­ments de SUV et couvre dé­sor­mais les seg­ments les plus por­teurs. Com­bi­nant les codes des 4 x 4 et les pres­ta­tions des ber­lines, les SUV dé­ferlent sur les en­tre­prises. Se­lon l’OVE, entre 2012 et 2016, leur part dans les ventes aux en­tre­prises est pas­sée de 13 à 24,3 %. L’an der­nier, deux SUV →

Le chan­ge­ment de fis­ca­li­té sur les car­bu­rants et l’élec­tri­fi­ca­tion crois­sante des vé­hi­cules vont mo­di­fier du­ra­ble­ment les parcs d’en­tre­prise

→ se sont glis­sés dans le pal­ma­rès des dix pre­mières au­to­mo­biles ven­dues aux en­tre­prises : le Re­nault Kad­jar (6e) et le Peu­geot 3008 (10e). L’en­goue­ment pour les SUV se double d’un suc­cès gran­dis­sant pour les marques pre­mium. Grâce à des va­leurs ré­si­duelles éle­vées per­met­tant d’ali­gner des TCO (coût to­tal de dé­ten­tion) sou­vent plus com­pé­ti­tifs que ceux des construc­teurs gé­né­ra­listes, ces marques sé­duisent les col­la­bo­ra- teurs tout en ras­su­rant les ges­tion­naires. En 2016, Au­di, BMW et Mer­cedes ont af­fi­ché des pro­gres­sions à deux chiffres, res­pec­ti­ve­ment de 11,3, 15,6 et 14,2 %. Vol­vo a ef­fec­tué un bond de 21,9 % quand Ja­guar ex­plose avec une pro­gres­sion de 241,3 % ! Avec des mo­dèles aus­si sé­dui­sants que per­for­mants, les conduc­teurs au­raient ten­dance à avoir le pied plus lourd sur la pé­dale d’ac­cé­lé­ra­teur. Pour­tant, la pru­dence est de mise.

Les mo­dèles des marques pre­mium bé­né­fi­cient sou­vent d’un TCO très at­trac­tif

De­puis le 1er jan­vier 2017, les en­tre­prises sont obli­gées de dé­non­cer les conduc­teurs fau­tifs aux au­to­ri­tés. Plus ques­tion d’échap­per aux re­traits de points à moins d’op­ter pour un aver­tis­seur de ra­dar et de dan­ger. Le lea­der Coyote ne s’y est pas trom­pé en lan­çant une ver­sion spé­ci­fique et des ta­rifs dé­gres­sifs pour les en­tre­prises.

Sources : Ob­ser­va­toire du vé­hi­cule d’en­tre­prise (OVE) et Co­mi­té des construc­teurs fran­çais d’au­to­mo­biles (CCFA).

Dans leur grille de choix, les en­tre­prises re­cherchent le bon com­pro­mis entre un coût li­mi­té et l’at­trac­ti­vi­té des mo­dèles.

Les axes au­to­rou­tiers Lyon-Mar­seille et Pa­ris-Caen bé­né­fi­cient d’un ré­seau de bornes Cor­ri-Door de re­charge ra­pide pour vé­hi­cules élec­triques.

Mo­dèle phare de la gamme Ci­troën, la ci­ta­dine C3 est dé­sor­mais dis­po­nible en ver­sion 3 cy­lindres es­sence 110 ch avec la boîte au­to­ma­tique à 6 rap­ports.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.