L’été de... Jean Des Cars

Le Figaro Magazine - - Entrées Libres - JEAN-CH­RIS­TOPHE BUIS­SON

De­puis plu­sieurs an­nées, l’his­to­rien et jour­na­liste Jean des Cars di­vise en deux sa sai­son es­ti­vale : juillet pa­ri­sien et stu­dieux, août cha­ren­tais et re­po­sant. 2017 ne faillit pas à cette règle qui semble lui réus­sir si l’on en juge par sa san­té, vaillante, et sa pro­duc­tion bi­blio­gra­phique, cou­ron­née de suc­cès de li­brai­rie aus­si ré­gu­liers que ré­con­for­tants.

Jus­qu’à la fin du mois der­nier, le ré­gime du spé­cia­liste des sa­gas royales (Ro­ma­nov, Wind­sor, Habs­bourg…) était simple : le­ver du corps à 4 heures du ma­tin, le­ver du sty­lo douze heures plus tard. Ob­jec­tif : rendre à temps le ma­nus­crit de son pro­chain livre, Fran­çoisJo­seph et Sis­si : le de­voir et la ré­bel­lion. Un ou­vrage illus­tré qu’il pré­sente comme « une étude in­time du couple im­pé­rial à la lu­mière de la cor­res­pon­dance in­édite de leur fille Ma­rieVa­lé­rie et des élé­ments dé­voi­lés à l’oc­ca­sion de grandes ex­pos ayant com­mé­mo­ré, l’an der­nier, le cen­te­naire de la dis­pa­ri­tion de Fran­çois-Jo­seph.

On dé­cou­vri­ra no­tam­ment que la mo­der­ni­té de Sis­si al­lait jus­qu’à ac­cep­ter la no­tion de mé­nage à trois… »

De­puis qu’il a ren­du ses de­voirs de va­cances et en at­ten­dant l’heu­reux avè­ne­ment (en oc­tobre, aux Edi­tions Per­rin), Jean des Cars pro­fite de la tran­quilli­té d’un vil­lage de la Cha­rente-Ma­ri­time pour se re­po­ser en fa­mille. « Avec quelques es­ca­pades à bi­cy­clette et de saines re­lec­tures comme le ré­cit qu’a fait Ste­fan Zweig du

Un ul­time hom­mage à Ch­ris­tian Millau

voyage de Lé­nine en Rus­sie en 1917, Le Wa­gon plom­bé (ré­édi­té en

poche chez Payot, ndlr). »

En­torse à ce mois de re­pos, un al­ler-re­tour à Pa­ris ce week-end

(« si le TGV marche… ») pour sa­luer une der­nière fois son ami Ch­ris­tian Millau, dis­pa­ru sou­dai­ne­ment le week-end der­nier. « Au­de­là du grand cri­tique gas­tro­no­mique que l’on connaît, il était un im­mense lec­teur, éru­dit, char­mant, drôle, chic, culti­vé, gé­né­reux. »

Quand il avait créé le prix des Hus­sards, l’ami de Ro­ger Ni­mier et des écri­vains an­ti­con­for­mistes des an­nées 50 et 60 l’avait ap­pe­lé à sié­ger dans un ju­ry où la bonne hu­meur le dis­pute au mau­vais es­prit. « Sa bon­ho­mie et son éru­di­tion nous manquent dé­jà. » Comme à tous les lec­teurs en­chan­tés et dé­sor­mais or­phe­lins d’Au ga­lop des Hus­sards.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.