QUI VA PIA­NO VA UNSANO

Le Figaro Magazine - - Entrées Libres - NI­CO­LAS UNGEMUTH

C’est un fléau contem­po­rain : la mu­sique est par­tout. Dans les ca­fés, les res­tau­rants, les halls d’hô­tel, les as­cen­seurs, les taxis, les « lounges » d’aé­ro­ports… C’est, sur terre, l’en­fer se­lon Ber­nard Blier dans Buf­fet froid. Et comme si ce n’était pas as­sez, voi­ci qu’on nous colle des pia­nos droits désac­cor­dés dans les gares, sur les­quels des qui­dams ex­hi­bi­tion­nistes s’acharnent à mas­sa­crer mé­tho­di­que­ment des chan­sons sou­vent dé­jà atroces à la base. Gé­né­ra­le­ment, ce sont des ano­nymes qui veulent fri­mer cinq mi­nutes, mais l’ano­ny­mat ne paye pas. Alors, la SNCF a dé­ci­dé de pu­blier sur YouTube des vi­déos de quelques cé­lé­bri­tés (en­fin, c’est une fa­çon de voir) à l’oeuvre, sous le gé­né­rique Co­ver Sta­tion (co­ver pour « re­prise », et sta­tion pour « gare », on ne parle plus fran­çais dans ces ins­tances). Mais l’ef­fet vou­lu n’est pas tou­jours ga­ran­ti : ain­si, ré­cem­ment, le chan­teur Gré­goire est-il de­ve­nu la ri­sée d’in­ter­net après avoir évis­cé­ré à coups de bis­tou­ri la ri­tour­nelle d’Oa­sis Don’t Look Back in An­ger. Pour ceux qui ne connaissent pas Gré­goire, on peut dire que, sur l’échelle de la pé­ni­bi­li­té, il est à peu près au même ni­veau que Vian­ney et Ch­ris­tophe Maé. Il aime coui­ner sa tris­tesse en pre­nant des airs af­fli­gés : c’est un cham­pion hors ca­té­go­rie du do­lo­risme. A la gare de Lyon, chan­tant avec un ac­cent tor­dant le clas­sique des frères Gal­la­gher, le pauvre Gré­goire sem­blait pris d’une co­lique fré­né­tique et di­la­tait ses na­seaux sous l’em­prise d’une rare émo­tion. Vu la ré­ac­tion de mil­liers d’in­ter­nautes, il est peu pro­bable qu’on l’y re­prenne. Mais mé­fions-nous, ce n’est cer­tai­ne­ment pas fi­ni : on an­nonce pour bien­tôt, une at­trac­tion en gare Mont­par­nasse, « Anne Hi­dal­go chante la Cal­las »…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.