Ex­po : mé­téo­rites, des mor­ceaux d’his­toire tom­bés du ciel

Scien­ti­fique, his­to­rique et ar­tis­tique, une ex­po­si­tion fascinante ra­conte, au Mu­séum na­tio­nal d’his­toire na­tu­relle de Pa­ris, le par­cours ex­tra­or­di­naire de ces cailloux ex­tra­ter­restres.

Le Figaro Magazine - - News -

Mat­thieu Gou­nelle, com­mis­saire scien­ti­fique de l’ex­po­si­tion « Mé­téo­rites. Entre ciel et Terre », ne peut s’em­pê­cher d’es­quis­ser un sou­rire quand la ques­tion fa­ti­dique ar­rive : une mé­téo­rite dé­trui­ra-t-elle un jour la sur­face de la Terre ? Pé­da­gogue pa­tient, qui part chaque an­née dans le dé­sert d’Ata­ca­ma ra­mas­ser des mé­téo­rites, il a pour ha­bi­tude d’y ré­pondre à chaque in­ter­view, à chaque confé­rence, au dé­jeu­ner ou au dî­ner. « La pro­ba­bi­li­té d’un évé­ne­ment ca­tas­tro­phique à l’échelle de la pla­nète est de l’ordre de plu­sieurs mil­lions d’an­nées pour un ob­jet me­su­rant 100 mètres de dia­mètre », ras­sure-t-il. Mais hon­nête, il ajoute : « S’il existe au­jourd’hui des pro­grammes in­ter­na­tio­naux de dé­tec­tion et de sur­veillance des as­té­roïdes me­na­çants, on ne connaît pas de moyens vé­ri­ta­ble­ment ef­fi­caces pour se pro­té­ger des im­pacts mé­téo­ri­tiques. »

Dans la Grande Ga­le­rie de l’évo­lu­tion du Mu­séum na­tio­nal d’his­toire na­tu­relle, des sque­lettes de di­no­saures sont là pour rap­pe­ler que l’im­pen­sable est pro­bable à l’échelle de l’his­toire de la pla­nète. Il y a 66 mil­lions d’an­nées, la mé­téo­rite de Chicxu­lub, roche ex­tra­ter­restre de 10 ki­lo­mètres, a pro­fon­dé­ment per­tur­bé l’en­vi­ron­ne­ment et le cli­mat et contri­bué à l’ex­tinc­tion des ar­cho­saures et de plus de la moi­tié des es­pèces sur Terre. Un drame, mais aus­si une chance : l’ex­tinc­tion des di­no­saures a fa­vo­ri­sé le dé­ve­lop­pe­ment des mam­mi­fères, des ho­mi­ni­dés et… d’Ho­mo sa­piens.

Cet épi­sode, pré­sen­té par­mi beau­coup d’autres dans la ma­chine à re­mon­ter le temps de l’ex­po­si­tion, rap­pelle que l’his­toire de la Terre ne peut pas s’écrire sans les mé­téo­rites. Ce­la passe par de mul­tiples anec­dotes et des ex­pé­riences que le vi­si­teur peut faire, en tou­chant, re­ni­flant ou jouant avec ces roches ve­nues d’ailleurs. La col­lec­tion du Mu­séum, dé­bu­tée il y a deux cents ans, est l’une des plus com­plètes au monde avec quelque 4 000 spé­ci­mens is­sus de 1 500 mé­téo­rites dif­fé­rentes. Cer­tai-

nes pro­viennent de l’ori­gine de notre sys­tème solaire, d’autres de Mars ou de la Lune. Cha­cune a son his­toire, à com­men­cer par les mé­téo­rites com­po­sées de fer mé­tal­lique, corps n’exis­tant pra­ti­que­ment pas à l’état na­tu­rel sur la Terre. Avant l’in­ven­tion de la mé­tal­lur­gie, seul le fer mé­téo­ri­tique per­met­tait de fa­bri­quer des armes et des bi­joux. Tou­tân­kha­mon, le cé­lèbre pha­raon d’Egypte, a ain­si été in­hu­mé avec une dague dont la lame était de fer mé­téo­ri­tique et le pom­meau de cris­tal de roche. Et en Asie, on prête en­co­reàdes poi­gnards sa­crés, en fer ex­tra­ter­restre, des pou­voirs sur­na­tu­rels. L’ex­po­si­tion du Mu­séum est d’au­tant plus pas­sion­nante qu’elle ne se li­mite pas à une pré­sen­ta­tion scien­ti­fique. « La re­pré­sen­ta­tion his­to­rique et ar­tis­tique des mé­téo­rites fait par­tie de notre re­la­tion avec elles », dé­fend Mat­thieu Gou­nelle. Quant au fu­tur, il est riche de ques­tions. La peur d’une apo­ca­lypse ex­tra­ter­restre, bien sûr, mais aus­si les in­ter­ro­ga­tions concer­nant les ori­gines de la vie. Un de ces cailloux ve­nus d’ailleurs au­rait-il pu trans­por­ter la ma­tière or­ga­nique né­ces­saire à l’ap­pa­ri­tion du vi­vant ?

CH­RIS­TOPHE DO­RÉ « Mé­téo­rites. Entre ciel et Terre », Mu­séum na­tio­nal d’his­toire na­tu­relle, Jar­din des Plantes, jus­qu’au 10 juin 2018.

Très pé­da­go­gique, in­ter­ac­tive, l’ex­po­si­tion rap­pelle que 20 000 tonnes de ma­tière mé­téo­ri­tique tombent chaque an­née sur Terre, pro­vo­quant par­fois des cra­tères de plu­sieurs ki­lo­mètres de dia­mètre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.