Un charme fou

JO­LI DIA­LOGUE ENTRE RÉ­TRO ET VIN­TAGE. AU COEUR DE BAR­CE­LONE, UNE MAI­SON DES AN­NÉES 20 RE­NAÎT, SANS RIEN PERDRE DE LA FAN­TAI­SIE CA­TA­LANE.

Le Journal de la Maison - - Reportage -

La fa­çade dé­cré­pie de cette vieille bâ­tisse n'avait rien de très en­ga­geant avec ses dix-sept fe­nêtres sur deux étages. Car­los et An­toine sillon­naient de­puis deux ans les rues de Bar­ce­lone pour trou­ver l'ap­par­te­ment de leur rêve. Ils n’at­ten­daient pas grand-chose de cette énième vi­site. Lors­qu'ils dé­couvrent le lieu, sa splen­deur d'an­tan a dis­pa­ru. Son état est même la­men­table. Mais avec ses huit mètres de hau­teur, ses sept chambres, sa vieille bai­gnoire en fonte et ses deux ter­rasses, les deux hommes tombent sous le charme et se mettent à rê­ver d'une vie… en grand.

Place des grands hommes

Pen­dant plus d’un an, et avec l'aide de l’ar­chi­tecte Ale­jo San­chez Vi­la­riño, ils ré­novent la mai­son en conju­guant pas­sé et pré­sent avec sub­ti­li­té. Afin de re­don­ner un coup d’éclat à l’en­semble, Car­los et An­toine com­mencent par peindre tous les murs et pla­fonds en blanc. Les poutres, vieilles briques et fe­nêtres d’ori­gine ont été conser­vées et s’illu­minent im­mé­dia­te­ment. Du haut de leur 1,90 mètre, les deux hommes pro­fitent de leur ins­tal­la­tion pour pas­ser en­fin au ni­veau su­pé­rieur. « Pen­dant des an­nées, j’ai dû me plier de­vant des la­va­bos, des éviers, des mi­roirs et des portes qui n’étaient ja­mais à ma taille. Cette fois, je veux que tout soit à ma hau­teur ! » pré­cise Car­los. Du sur me­sure. Dans la cui­sine, toutes les fonctionnalités se réunissent le long du mur. Deux vieux meubles à ti­roirs, ache­tés aux puces d’Els En­cants, en­cadrent les autres élé­ments et l’élec­tro­mé­na­ger, dé­li­mi­tés entre eux par des mu­rets en pierre. Le me­nui­sier Ru­ben Viñuales a pour mis­sion de coif­fer le tout d’un plan de tra­vail en hêtre, 15 cm plus haut que dans une cui­sine stan­dard. Dans la pièce à l’es­prit bro­cante, les lu­mi­naires sont la touche de­si­gn qui dy­na­mise avec dé­li­ca­tesse le mo­bi­lier tra­di­tion­nel. Car­los et An­toine, ame­nés à tra­vailler sou­vent chez eux, s’amé­nagent un es­pace lu­mi­neux, agréable et con­for­table, avec vue sur une des ter­rasses. Le mo­bi­lier blanc se fond dans le mur, qu’un pa­pier peint de la mai­son hol­lan­daise Ei­jf­fin­ger, re­çu en cadeau, poé­tise de son mo­tif vé­gé­tal. Plus hauts et peu pro­fonds, les bu­reaux sont réa­li­sés dans les di­men­sions aty­piques vou­lues par les pro­prié­taires. Ob­jets et sou­ve­nirs s’ins­pirent des se­ven­ties pour mettre en scène un uni­vers lu­dique et cha­leu­reux dans le­quel ils se sentent bien pour trou­ver l’ins­pi­ra­tion. Car­los et An­toine maî­trisent l’art de mé­lan­ger les styles tout en res­pec­tant l’exis­tant. Des an­nées 20 à nos jours, ils ba­layent toutes les époques. Les pièces d’ori­gine co­ha­bitent avec du mo­bi­lier vin­tage et contem­po­rain dans une douce har­mo­nie. Ain­si, les mo­saïques hy­drau­liques par­tagent le sol avec un beau par­quet en chêne. Les vieilles briques ap­pa­rentes avec leurs in­éga­li­tés et leurs ci­ca­trices donnent une touche ci­ta­dine à la cui­sine et au sa­lon. La res­tau­ra­tion de l’an­cienne bai­gnoire, qui a oc­cu­pé Car­los pen­dant plu­sieurs week-ends, fait adop­ter le look ré­tro à la salle de bains. Par­tout, le blanc cap­ture la lu­mière qui jaillit des nom­breuses fe­nêtres. Dans cette mai­son en­tiè­re­ment ré­no­vée, les pro­prié­taires ont réus­si à don­ner à chaque pièce son iden­ti­té sans ja­mais brus­quer l’au­ra du pas­sé. Du grand… art !

Prendre de la hau­teur pour ad­mi­rer le jeu gra­phique d’un sol en mo­saïque hy­drau­lique et d’un pa­pier peint an­glais. Ici, le orange se fait ré­tro et le gris pop. Ta­bleau, de Mi­quel La­cas­ta Co­dor­niu. Lampe, Ar­tec­ni­ca.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.